mur de Planck

Le Big Bang considéré comme un point singulier dans la structure de l’espace-temps, est un butoir extrême où nos équations usuelles de Physique deviennent aberrantes, car on y rencontre des valeurs quasiment infinies

Cela a amené Max Planck à définir une proche limite de ce point zéro, en deçà de laquelle les équations ne sont plus valables

En première instance, il a défini une “longueur de Planck”   l= [h.G/ 4p.c3]1/2       

où h= moment cinétique quantifié, dit "Dirac h", valant 1,054.10-[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).