SAVEUR

-saveur

La saveur est une notion utilisée seulement pour les particules et dans des zones

subatomiques.

C'est une charge magnétique ampèrienne (K), grandeur induite issue de la  charge magnétique d'induction c. La saveur est créée par c, dès lors qu'il y a disruption de la perméabilité magnétique (le facteur de milieu du magnétisme)

La saveur tient (envers le magnétisme) le même rôle que la charge électrique (envers l’électricité)

Equation de dimension de la saveur L.I      Symbole  K     et unité S.I.+ le mètre-Ampère

interaction entre deux saveurs

C’est la loi de Newton qui s’applique :  F = K1.K2.μ(1 + αm) / Ω.l²

F(N)= force faible (de liaison) entre les saveurs  K1.et K2(A-m)μ  est la perméabilité magn. (le facteur de milieu pour le magnétisme) et αest la constante de couplage du magnétisme

αm = [e-l1/ l2où l1(m)= distance entre les entités-charges induites (globales K) et l2 (m)= distance maximale d’interaction entre leurs constituants (les particules constitutives) C’est une distance de l’ordre de 10-18 m.

La force F est dénommée force faible ou d’isospin faible.Elle est transportée (entre K1.et K2 ) par un boson-véhicule dit BEHHGK (ex Boson de Higgs) Mais celui-ci , dès qu’il devient actif, crée avant toutes choses trois autres “sous-bosons”, nommés W+, W- et Z° et ce sont eux qui vont dès lors, transporter la force entre les 2 saveurs.

 

LES 6 MODÈLES de charge SAVEUR

On recense six cas d’interaction entre 2 saveurs, distinguables :

-d’une part, en fonction du  type de boson-véhicule transportant la force F

-et d’autre part, en fonction de la charge électrique Q de la particule sur laquelle elles vont s’installer (puisque, rappelons-le, une saveur n’a pas de structure autonome, elle est hébergée sur une particule massique)

1-si une saveur est initiée par un boson de jauge (W+) sur un quark hébergeur faiblement chargé en électricité, elle est qualifiébas (en anglais down)

La masse de son quark d’adoption est  de 9 MeV/c² (soit 1,6.10-29 kg)

2-si une saveur est initiée par un boson de jauge (W+) sur un quark hébergeur fortement chargé en électricité, elle est qualifiée  haut (en anglais up)

La masse de son quark  d’adoption est de 5 MeV/c² ( 9.10-30 kg)

3-si une saveur est initiée par un boson de jauge (W-) sur un quark hébergeur faiblement chargé en électricité, elle est qualifiée  étrange(en anglais strange)

La masse de son quark  d’adoption est de 179MeV/c² (soit 3,2.10-28kg)

4-si une saveur est initiée par un boson de jauge (W-) sur un quark hébergeur fortement chargé en électricité, elle est qualifiée  charmée (en anglais charm)

La masse de son quark d’adoption est de 1400MeV/c² (soit 2,5.10-27 kg)

5-si une saveur est initiée par un boson de jauge (Z0) sur un quark hébergeur faiblement chargé en électricité, elle est qualifiébeauté (en anglais bottom)

La masse de son quark  d’adoption est de 4.500 MeV/c² (soit 7,6.10-27 kg)

6-si une saveur est initiée par un boson de jauge (Z0) sur un quark hébergeur fortement chargé en électricité, elle est qualifiée taupée (en anglais top)

La masse de son quark  d’adoption est de 172.000 MeV/c² (3.10-25kg)

Les diverses saveurs ci-dessus imprègnent beaucoup de particules élémentaires à savoir :

-les quarks qui supportent une saveur et prennent de ce fait le même nom que la fonction qu’ils assument  selon la liste ci-dessus >> down, up, strange, charm, bottom, top, qu’on abrège d’ailleurs souvent par les six symboles (d-u-s-c-b-t)

-les leptons (neutrinos, électron, muon, tauon et positron) qui portent 1 saveur

-quelques mésons  portant chacun une saveur b ou s

La saveur a une masse extrêment faible, mais pas nulle. Et selon l’endroit où elle est collée sur la particule-hôte, cela crée une distorsion massique de celle-ci, initiant une rupture de symétrie massique

Bien sûr, la particule massique sur laquelle la saveur se colle peut, par ailleurs, porter de l'électricité et de la couleur)

VARIATIONS de SAVEUR

Les associations de saveur dans une particule autre qu’un quark, sont donc au maximum de trois. Pour cerner les divers cas, on définit une matrice à 9 composants (la matrice CKM ou  de Cabibbo-Kobayashi-Maskawa), comportant les 9 composites de saveurs (ud,us,ub) (cd,cs,cb) (td,ts,tb)

 

RELATIONS de la SAVEUR avec d'AUTRES NOTIONS

-relation avec la charge magnétique d'induction

K = μ.c

K = saveur, μ est la perméabilité et c(Wb-sr) = charge magnétique d'induction

-relation avec la couleur

K = Q’.γ>>   la saveur K est le produit de la couleur Q’ par le rapport gyromagnétique γ

-le nombre d’étrangeté est un repère numérique (nombre quantique) exprimant que certaines particules munies de saveur "étrange", se désagrègent (decay) à plus ou moins vive allure

   Copyright Formules-physique ©