SAVEUR

-saveur

La saveur est une notion utilisée dans la création de l’interaction fondamentale en magnétisme, dont nous rappelons les étapes:

-un boson de Higgs BEHHGK (énergie pure) soumis à l’intervention du potentiel inducteur gravitationnel (qualité intrinsèque du vide), provoque la création d’un boson MBI nommé W ou Z, massique, puisque :

énergie du BEHHGK(dim° L2.M.T-2) / potentiel inducteur(dim° L2.T-2) = masse du W(ou Z)(dim° M)

Ce W (ou Z) va ensuite être transformé rapidement par un champ intermédiaire pour devenir un boson du champ médiateur saveur qui est alors capable d’initier une force d’interaction (F) en se mariant avec 2 charges induites similaires (qui sont ici des masses magnétiques K) >>>

la force (dite force faible) est alors  F = [K1.K2].S’(saveur)

La saveur tient (envers le magnétisme) le même rôle que la couleur (envers la gravitation conjointe) Son équation aux dimensions est: L-1.M.T-4.I-2    SymboleSUnité S.I.+: kg/m-s4-A2

 

-relation entre couleur et saveur

couleur(K*) x saveur(S’) = f ²/ K² où f est la fréquence et K la masse magnétique

 

-les 6 modèles de saveurs

On recense six distributions de saveur, distinguables en fonction du type de boson-véhicule impliquéet également par l’importance de la charge électrique Q impliquée:

1-si c’est un boson de jauge (W+) qui amène une faible charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de bas (en anglais down)

La masse de ce quark d’adoption est de 9 MeV/c² (soit 1,6.10-29 kg)

2-si c’est un boson de jauge (W+) qui amène une forte charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de haut (en anglais up)

La masse du quark d’adoption est alors de 5 MeV/c² ( 9.10-30 kg)

3-si c’est un boson de jauge (W-) qui amène une faible charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de étrange (en anglais strange)

La masse de son quark d’adoption est de 179 MeV/c² (soit 3,2.10-28 kg)

4-si c’est un boson de jauge (W-) qui amène une forte charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de  charmée (en anglais charm)

La masse de son quark d’adoption est de 1400 MeV/c² (soit 2,5.10-27kg)

5-si c’est un boson de jauge (Z0qui amène une faible charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de  beauté (en anglais bottom)

La masse de son quark  d’adoption est de 4.500 MeV/c² (soit 7,6.10-27kg)

6-si c’est un boson de jauge (Z0qui amène une forte charge électrique sur un quark hébergeur, on lui donne le qualificatif de taupée (en anglais top)

La masse de son quark  d’adoption est de 172.000 MeV/c² (3.10-25kg)

Les diverses saveurs ci-dessus imprègnent beaucoup de particules élémentaires à savoir :

-les quarks qui supportent une saveur et prennent de ce fait le même nom que la fonction qu’ils assument  selon la liste ci-dessus >> down, up, strange, charm, bottom, top, qu’on abrège d’ailleurs souvent par les six symboles (d-u-s-c-b-t)

-les leptons (neutrinos, électron, muon, tauon et positron) qui portent 1 saveur

-lquelques mésons  portant chacun une saveur ou s

 

La masse du boson W/Z (collant sur la particule-hôte), crée une distorsion massique de celle-ci, initiant une rupture de symétrie massique

 

VARIATIONS de SAVEUR

Les distributions de saveur dans une particule autre qu’un quark, sont donc au maximum de trois. Pour cerner les divers cas, on définit une matrice à 9 composants (la matrice CKM  ou de Cabibbo-Kobayashi-Maskawa), comportant les 9 composites de saveurs (ud,us,ub) (cd,cs,cb) (td,ts,tb)

 

-le nombre d’étrangeté est un repère numérique (nombre quantique) exprimant que certaines particules munies de saveur "étrange", se désagrègent (decay) à plus ou moins vive allure

   Copyright Formules-physique ©