POTENTIEL NUCLéAIRE

-potentiel nucléaire

Un potentiel nucléaire exprime l'interaction entre (ou envers) les éléments du noyau d'une particule (nucléons)

Cependant, on distingue :

LE POTENTIEL (dit PARFOIS FORCE) NN

Il concerne l'interaction entre 2 nucléons (il est quasi impossible de calculer les interactions entre 3 nucléons ou plus)

Il s'agit d'une force forte (les nucléons étant des hadrons)

 

LE POTENTIEL NUCLÉAIRE MICROSCOPIQUE

C'est un potentiel NN dont diverses approches sont modélisés (versions Argonne, Bonn, Paris....)

 

LE POTENTIEL NUCLÉAIRE GRAVITATIONNEL  est, à l'échelle macroscopique, l'expression de l’incidence du facteur de milieu sur la masse du noyau

Equation de dimensions  : L-1.M2.A-1        Symbole U’        Unité S.I.+ = kg²/m-sr

La loi de Newton en gravitation, s’écrit (sous la forme énergétique):

E = F.l = G.[m1.m2/ Ω.l]    qu’on peut simplifier sous la forme: U’g= E / G

dès lors qu'on pose U’g(kg²/m-sr) = [m1.m2/ Ω.l]

On nomme U'g >>> potentiel nucléaire gravitationnel

E(J) est l'énergie (= force F x distance l)

G(m3-sr/kg-s²) est la constante de gravitation (8,835.10-10 m3-sr/kg-s²)

m1 et m2 (kg) sont les masses en interaction, distantes de l(m)

Ω(sr) est l'angle solide dans lequel s’exerce le phénomène

 

Relations où intervient le potentiel nucléaire gravitationnel

U’g= 1 / l.Ω.KF

U’g(kg²/m-sr)= potentiel nucléaire gravitationnel

KF(kg-2)= constante de Fermi

l(m)= distance

Ω(sr)= angle solide dans lequel s’exerce l’interaction

 

U’g= m / Y

où m(kg)= masse

Y(m-sr/kg)= facteur de Yukawa (9,32.10-27m-sr/kg)

 

U’g= Q’m/ Z*

où Q'm(Jkg-m/s)= quantité de mouvement

Z*(m²-sr/kg-s)= inertance

 

ΔU’g1- ΔU’g0= Ι.J*

où U’g1 (kg²/m-sr) est le "potentiel" moyen

U’g0 le "potentiel" central (sur la courbe des potentiels)

J*(kg/sr-m3)= masse volumique spatiale

Ι(kg-m²)= moment d'inertie

Potentiel de Yukawa

EY = K.h.c. l. e-2l /λ)

où Ey (J) = potentiel (énergétique) de Yukawa, représentant l'incidence du nuage d'électrons sur le noyau, supposé sphérique

h = constante de Planck

c(m/s) =constante d'Einstein

l (m) = distance envers le noyau

λ(m) = longueur d'onde

K(nombre) = rapport (dit coefficient de couplage) entre l'incidence électronique et l'incidence hadronique (nucléon)

LE POTENTIEL NUCLÉAIRE ÉLECTRIQUE

Ce potentiel est de nature similaire à la version gravitationnelle, mais la charge est ici électrique et non massique

Symbolisé U'é il a pour  Equation de dimensions structurelles : L-1.T2.I2.A-1

U’é= E / ξ' = E.ε

U’é(C²/m-sr)= potentiel nucléaire électrique pour 2 nucléons électriques en présence

ξ(m-sr/F)= inductivité (= inverse de permittivité ε)

E(J)= énergie

   Copyright Formules-physique ©