INTERACTIONS DIVERSES entre PARTICULES

-interactions diverses entre des particules

On distingue deux types d'interactions entre les particules ;

 


1.Interactions spontanées

Bien qu’en état fondamental (~ repos), les particules évoluent par suite de: 

1.1-annihilation

1.2-condensation

1.3-désintégration

1.4-liaison   envers leurs voisines

1.5-filiation

Il s’agit ici des 4 naissances de charge induite par une grandeur mère dite inductrice, quand l’évolution de l’un des 4 facteurs de milieu atteint une valeur limite supérieure (de disruption) A ce moment, ce facteur incite la grandeur inductrice à lui emprunter de l’énergie, ce qui déclenche la création d’une nouvelle et distincte particule dite induite. C’est exprimable sous la relation >>

grandeur induite = (grandeur inductrice) / (facteur de milieu)

--en gravitation : l’induite est une masse (m), l’inductrice est une charge mésonique (Y*), le facteur est Gla constante de gravitation, dont la valeur disruptive est 8,385.10-10 m3-sr/kg-s²   sous m = Y* / G 

---en gravitation conjointe (interaction forte): l’induite est une impulsion (Q’), l’inductrice est une viscosité intrinsèque (u), le facteur est le facteur de Yukawa, dont la valeur disruptive est 9,32.10-27 m-sr/kg, sous Q’ u / Y 

-en électricité: l’induite est une charge électrique (Q), l’inductrice est une entité d’induction électrique (P), le facteur est l’inductivité du vide (z’0), dont la valeur disruptive est 1,129.1011 m-sr/F  sous Q = P / z'0

-en magnétisme (interaction faible), l’induite est une masse magnétique (K), l’inductrice est une charge magnétique d’induction (c), le facteur est la perméabilité magnétique du vide(m0), dont la valeur disruptive est  1,129.1011 m-sr/F , sous K c / μ0  

1.6-attraction (ou répulsion) à distance

Il s’agit ici des 4 interactions, dites fondamentales, concernant chacune une attraction (ou répulsion) entre 2 charges induites de même nature.

 

Ceci est possible grâce à la présence de bosons de jauge, particules issues du milieu universel et dont la seule finalité est de générer une force entre les 2 susdites particules induites similaires

Cette interaction est exprimable par la loi de Newton-Coulomb:

 F = [X1X2]..(1 + α] / Ω.l1²

 où F(N)= force d'interaction créée par une particule dite boson de jauge.  

  X1 et 2 sont les 2 entités-charges induites (de même nature)

P  est l’un des 4 facteurs (ou coefficients) de milieu, exprimant chacun une

caractéristique dimensionnelle du milieu universel (le vide)

α = [e-l1/ l2 est la constante de couplage qui exprime l'incidence des interactions entre les divers composants élémentaires, ultimes constituants des particules, avec l1(m)= distance entre les entités-charges induites X  et l2 (m)= distance maximale de validité d’interaction entre lesdits constituants

Ω(sr) est l'angle solide à l’intérieur duquel s’effectue l’interaction (et c’est en

général l’espace entier  4p stéradians)

Nota : dans la loi de Newton utilisée en macro-Physique, on néglige la parenthèse (1 + α)

  ---en gravitation, la formule est F = [m1. m2].G.(1 + αg] / Ω.l1²   les grandeurs induites sont des masses (m), le facteur est Gla constante de gravitation (8,385.10-10 m3-sr/kg-s²) αg est la constante de couplage (6.10-39), l1 = 0 à 

---en gravitation conjointe (interaction forte) la formule est

FF = [Q’1. Q’2].G.(1 + αS] / Ω.l1²  les grandeurs induites X sont des impulsions (Q’), le facteur est (Y)le facteur de Yukawa= 1,129.1011 m-sr/F) αSvaut 10-1 et l1 = 0 à l’infini et l(dans le couplage, la distance d’interaction entre les composants particulaires ultimes) vaut 10-15 m

-en électricité, la formule est F = [Q1Q2].z’0.(1 + αé] / Ω.l1²   les grandeurs induites sont des charges électriques (Q), le facteur est l’inductivité ζ’0 (1,129409.1011 m-sr/F), αé est la constante de structure fine (1/137),

  l1 = 0 à 

-en magnétisme (interaction faible),la formule est

F = [K1K2].μ0.(1 + αw) / Ω.l1²  les induites sont des masses magnétiques (K), le facteur est la perméabilité magnétique μ0 (valeur 1,2566.10-6 H-sr)

 αw  est la constante de couplage faible (3,5.10-5) et l2 (dans le couplage) est la distance d’interaction entre les composants particulaires ultimes = 10-18 m.

 2.interactions provenant d’échange énergétique entre particules

il y a lieu de se reporter aux chapitres suivants:

-collision (choc)

-intrication

-fission

-fusion

-réaction chimique

-réaction nucléaire

 

NOTA 1l’étude de l’interaction forte est nommée CDQ (chromodynamique quantique, ou gravistrong ou QCD en anglais)

L’étude des interactions électriques et magnétiques (faibles) est nommée

électrodynamique quantique (EDQ ou QED en anglais)

NOTA 2: des valeurs infinies interviennent dans certaines formules et exigent une recombinaison (dans lesquelles les masses sont remplacées par un composite "masse + autres hypercharges")

   Copyright Formules-physique ©