COULEUR

-couleur

 

Attention : ici le mot "couleur" et les qualificatifs qui l'accompagnent (bleu, vert, rouge) n'ont rien à voir avec les coloris habituels de l'optique. C'est seulement -hélas- un regrettable brouillage homonymique.

La couleur est une notion utilisée seulement pour les zones subatomiques. C'est en fait l’une des 4 expressions du champ médiateur

La couleur tient (envers la gravitation conjointe) le même rôle que la saveur (envers le magnétisme)

Equation aux dimensions structurelles: L-1.M-1   Symbole : --    Unité S.I.+ : m-1-kg-1

La force initiée par l’interaction entre deux impulsions est dite ‘’force forte" (ou d’interaction forte) ou de chromodynamique quantique  (ou QCD en anglais)

Elle vaut >>> = [Q’1.Q’2].(couleur)

où F(N)= force d'interaction, qui est portée par un boson-médiateur dit gluon

Q’1 et 2 sont les 2 impulsions qui interagissent

La couleur s’exprime vectoriellement selon les 3 composantes orthogonales que l’on nomme red (symbolisé r), green (symbolisé g), blue (symbolisé b), ainsi que sous trois autres composantes opposées vectoriellement aux précédentes, nommées antired (symbolisé r), antigreen (symbolisé g), antiblue (symbolisé b). 

La version composite (centrée et nulle) est nommée blanc (w

Les quarks abritent une couleur (r ou ou b)

Les leptons abritent une couleur de version blanche (w)

Les baryons et mésons abritent les 8 variantes composites suivantes:

(rg+gr)----(rb+br)----(gb+bg)----(gr-rg)----(br-rb)----gb-bg)----(rr-bb )----(rr-bb-2gg)

 

-relation entre couleur et saveur

(couleur x saveur) = (f1.f2)/ Q² où f1 et 2= fréquences respectives et Q = charge électrique

   Copyright Formules-physique ©