PUISSANCE et PARTICULES

-puissance de particules

PUISSANCE IMPLIQUEE dans une QUELCONQUE PARTICULE

Si une quelconque particule baigne dans un milieu où règnent les 4 champs ambiants usuels d’induction:

E(V/m) le champ d’induction électrique

B(T) le champ d’induction magnétique

γ(m/s²) le champ inducteur gravitationnel (accélération)

f(Hz) le champ d’induction complémentaire ou gravitant (fréquence de vibration)

En outre les 4 facteurs de milieu du vide conditionnent les interactions de ces champs, à savoir (respectivement):

ζ’(m-sr/F) l'inductivité-- l’inverse de la permittivité ε --(1,129.1011 m/F pour le vide)

μ(H-sr/m) la perméabilité magnétique (1,2566370614.10-6 H-sr)

G(m3-sr/kg-s²) la constante de gravitation(8,835.10-10 m3-sr/kg-s²)

Y(m-sr/kg) le facteur de Yukawa (9,32.10-27 m-sr/kg)

La puissance globale de la particule en résulte (parfaitement symétrique):

Pp = V.Ω (γ² / G + f² / Y + E² / ζ’ + B² / μ) / 2t

t(s)= temps de diffusion de l’énergie

 

PUISSANCE UNITAIRE D'UNE PARTICULE

C'est une grandeur occasionnellement significative, pour vérifier ce qui est comparable à diverses échelles

Exemple de comparatif >> la puissance d’une grosse voiture roulant à bon régime est de l’ordre de 105 Watts, mais répartie dans les 1028 particules constituant le volume de la voiture, cela représente # 10-23 W par particule .

Or une particule similaire lancée dans un accélérateur atteindra 10-8 W par particule (soit 1 million de milliards fois plus)

 

PUISSANCE SURFACIQUE SPATIALE d'une PARTICULE

grandeur issue de la précédente (puissance dans une surface et dans un angle solide)

D = E.c / Ω.V

avec D(W/m²-sr)= puissance surfacique spatiale correspondant à l’énergie E

E(J)= énergie émise par une particule, dans un volume V(m3)

c(m/s)= constante d’Einstein(2,99792458 .108 m/s)

Ω(sr)= angle solide dans lequel a lieu le phénomène (4 sr si c’est l’espace entier et si le système d’unités a le stéradian comme unité d’angle)

 

   Copyright Formules-physique ©