ÉCRANTAGE

-écrantage

Ecrantage signifie gêne (entraînant atténuation) dans l'interaction entre éléments électriques.

Il est dû à la présence de charges électriques mobiles, qui perturbent la teneur de la loi de Coulomb (F= Q1.Q2.(1 + αé) /ε.Ω.l² ) valable normalement pour des charges Q fixes

Il y a donc des écrantages variés :

-écrantage de Debye

C'est le cas des plasmas.On utilise alors une formule de Newton-Coulomb aménagée (dite écrantée) pour tenir compte de l'écrantage et on en déduit un potentiel électrique

U = (Q.e-Jn.l).(Ω.e0.l) Q est la charge, Ω l'angle solide, e0 la permittivité, Jn le nombre d'onde (de Fermi) et l la distance

 

-écrantage de fluctuations d’énergie du vide

quand il y a création de particule, son énergie est perturbée par des paires de particules à vies fugaces (électron-positron par exemple), qui se créent en permanence autour d'elle et l’écrantage peut modifier son énergie jusqu'à 6%

 

-écrantagefonction du numéro atomique

un électron orbital d'un atome, reçoit une interaction de la part de ses congénères. Mais les diverses corpuscules voisines, dont le noyau, perturbent ladite interaction (elles jouent le rôle d'écrans) Cet écrantage est de l'ordre de quelques eV

Il est fonction du numéro atomique Z effectif, qui tient compte de la perturbation en diminuant la valeur du numéro atomique réel  Z. La nouvelle valeur à prendre en compte est faiblement diminuée d'un facteur Ké (dit constante d'écran)

Et l'énergie E, qui est fonction de la taille du noyau, est donnée par la

formule de Sommerfeld   E = [R.c.Z²/ n²]

où R(m-1)=constante de Rydberg

h(J-s)= constante de Planck (6,62606876.10-34J-s)

c(m/s)= constante d'Einstein(2,99792458 .108 m/s)

Z= numéro atomique et n =nombre quantique principal

 

-constante d'écran pour I.R.M

Le champ magnétique B (utilisé pour une I.R.M). est plus faible (Br) dans le corps humain que dans l'air (il y a des pertes dues à l'écrantage créé par les cellules vivantes)

Br= Ké.B (Ké est la constante d’écran, qui est de l'ordre de 10-6)

   Copyright Formules-physique ©