Y2.RAYONS LUMINEUX

-absorption de rayons lumineux

 

le présent article contient  1633 mots- 12 définitions -20 formules

ABSORPTION LUMINEUSE EN GÉNÉRAL

Pour une onde (ici lumineuse) qui provient d’un milieu et heurte un nouveau milieu où elle peut évoluer, il y a absorption avec 2 conséquences :

-une absorption énergétique (objet du présent §)

-une conséquence géométrique sur le chemin des rayons (dite réfraction, à voir dans autre chapitre )

L'absorption énergétique est surtout étudiée à partir des grandeurs ci-après :

 

ABSORPTION (ST[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-atténuation pour rayons lumineux

L'atténuation lumineuse (des rayons lumineux) est l’affaiblissement de l’intensité émise, suite au transfert (et pertes) de flux entre départ et arrivée

COEFFICIENT d'ATTENUATION

P’r= P'l.e-Jb .l

e-Jb .l est le coefficient d'atténuation

P’r(W/sr)= intensité transmise vers un point situé à distance l(m) de la source

P’l(W/sr)= intensité émise par la source

Jb(m-1)= coefficient d’atténuation linéique de flux (dépend du matériau traversé)

l(m)= épaisseur du milieu traversé

 

COEFFICIENT[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-brillance

Le mot brillance a deux acceptions :

ANCIENNE BRILLANCE >>> c'était une puissance surfacique spatiale émise par une source d’émission, dans de très courtes longueurs d’ondes

On a remplacé ce terme par "luminance"

 

NOUVELLE BRILLANCE >>> c'est une certaine perception par l'œil du contraste et de la netteté  d'une couleur perçue (mais ce n'est pas une grandeur scientifiquement définie)

On estime que cette brillance est plus affirmée pour

des longueurs d'onde entre 600 et 800 nm

[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-cheminement des rayons lumineux

LE CHEMINEMENT DES RAYONS LUMINEUX est un peu complexe à suivre, surtout par le langage ultra-spécifique qui lui est affecté

1 >> la lumière est issue d'une source de rayonnements : c'est l'EMISSION

2 >> puis elle voyage dans un milieu (c'est la TRANSMISSION)

3 >> elle y subit des petites contraintes (de DIFFUSION et de DIFFRACTION)

4 >> puis elle rencontre des obstacles impliquant de grosses contraintes (d'où RÉCEPTION, RÉFLEXION, ABSORPTION)

5 >> éventuellement elle subit, dans le nouvea[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-coefficients de visibilité

le présent article contient1237 mots, 7 définitions et 2 formules

La visibilité est la qualité de l'oeil, lui permettant d'appréhender les détails colorés d'une structure donnée.

Violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange, rouge, sont les plages du spectre visible,   soit 7 zones, dites teintes (ou couleurs) Celles-ci proviennent d'une source lumineuse  qui émet sous des longueurs d'onde  comprises entre  l = 380 nm (le violet extrême) et l = 730 nm (le rouge extrême).Au milieu, où l = 555 nm, [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-coloration des objets récepteurs de lumière

 

le présent article contient 1274 mots, 9 définitions et 1 formule

La couleur d’un objet est perçue de 2 façons différentes par l’oeil :

-si c’est un objet émetteur de lumière (soleil, lampe, fer rouge...) l’oeil perçoit un éventail de teintes (couleurs primaires) issues de la source qui émet diverses ondes électromagnétiques, perçues chacune par la rétine sous forme d’une sensation colorée

-si c’est un objet qui a précédemment reçu depuis une source des teintes dont il ne renvoie qu'une pa[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-couleur-teinte des corps émetteurs de lumière

 

le présent articlecontient1643 mots, 28 définitions, 5 formules

Les couleurs sont des perceptions oculaires de certaines longueurs d'ondes électromagnétiques provenant d'un émetteur lumineux et sont réparties sur une plage entre approximativement (750 et 385 nanomètres)

Ces couleurs émises doivent être nommées TEINTES (ou TONALITES CHROMATIQUES) pour les distinguer des couleurs réémises, qui sont pour leur part des COLORATIONS

L'ensemble des teintes a été découpé en 7 zones ayant reçu 7 no[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-couleurs du ciel et de la mer

Couleur du ciel le jour

Le jour (sur Terre) la couche atmosphérique est réceptrice de lumière solaire qui subit une diffusion, à cause des molécules de l'air il y a réémission des photons qui ont heurté les molécules d'air) Cela dépend d'une part de (la longueur de l'onde lumineuse) à la puissance quatre et d'autre part du nombre de molécules d'air rencontrées

A midi, les rayons traversent à la verticale, et les photons heurtent un minimum de molécules,donc il y aura de la diffusion (sous effe[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-diffraction lumineuse

ATTENTION : RESUME de  terminologies à consonnances voisines

 DEFORMATION=modification géométrique//DEPLETION=anomalie d’une distribution dans 1 zone//DIFFUSION(ou SCATTERING)=irrégularités du milieu modifiant trajectoire et énergie des ondes//DIFFRACTION=modif. d’une onde quand elle frappe un trou de dimensions réduites//DISPERSION=incidence du milieu sur les vitesses de l’onde traversante//DISRUPTION=rupture de certaines conditions d’expérience// DISSIPATION=diminution progressive de l’énergi[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-diffusion lumineuse

La diffusion est la perturbation du cheminement d'une particule ou d'une énergie portées par une onde lumineuse.

La diffusion lumineuse apparaît quand des rayons lumineux se propagent dans un milieu fluide. Celui-ci ayant des molécules dont des surfaces ne sont jamais totalement planes ou coplanaires envers les directions des rayons, le rayonnement subit partiellement des réflexions et réfractions, qui se font dans des directions multiples et créent la diffusion qui est un éparpillement d'énerg[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-directivité pour lumière

LA DIRECTIVITÉ   exprime le rôle de la direction, pour un rayonnement lumineux émis par une source

Deux coefficients sont utilisés pour l'exprimer :

LE FACTEUR de DIRECTIVITÉ  F'y     

Il exprime la dépendance de la luminance (ou exitance ou émittance, synonymes) en fonction de la direction de départ des rayons sur la source

C'est un rapport F'qui tient compte des différents angles des divers points émetteurs

Cas général : F'= P’l.cosθ / Dl.Sé   ou encore    F'= Pé .cosθ / p*r.Sé

[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-éclairement

cet article contient 492 mots, 2 définitions et 5 formules

1.l'éclairement stricto sensu est une puissance surfacique lumineuse reçue

Equation aux dimensions structurelles M.T-3      

Symbole de désignation : p*       Unité d’usage le lux valant 1/683 W/m²   ou 1,464.10-3 W/m²)

Ancienne unité: le phot(ph) valait 10lux

L'éclairement est (aux pertes près) une puissance surfacique lumineuse reçue

et exprimée en lux, mais elle provient d'une puissance surfacique émise (qui est alors dite [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©