CONTINUITé (en science PHYSIQUE)

-continuité

La continuité (qui signifie durée sans interruption) n'existe pas en Physique, car tout phénomène est une succession de sauts, ou d'éléments unitaires, ou de quanta, ou de suites discrètes....

Le temps n'a pas davantage de continuité, car chaque instant peut être découpé en une série d'instants plus petits, jusqu'à tomber à la limite insécable du temps de Planck (suffisamment petit pour que sa mesure puisse être considérée comme inaccessible = 5,39056.10-44 seconde)

 

Alors, pour formaliser la continuité en Physique, on triche en faisant une assimilation et on dit qu'une grandeur (dépendant d’une variable) présente une continuité quand une très petite variation de la variable n’entraîne qu’une très petite variation de la grandeur (comme la définition d'une dérivée)

Corrélat: si la grandeur est > 0 pour l’état Ede la variable et si elle prend plus tard une valeur < 0 pour un état Ede ladite variable, elle s’est annulée au moins une fois entre ces 2 états

 

En pratique, la continuité exprime la conservation d’une grandeur dans un mouvement, donc en fonction du temps >> par ex. en mécanique des fluides, la continuité est la conservation de la masse dans l’écoulement, impliquant ensuite celle du débit, qui est une variable temporelle

 

 

CONTINUITÉ du DEBIT (ou CONSERVATION du DEBIT)

Si dans un flux la section change, le débit reste constant car les vitesses s’adaptent >>>

supposons une restriction de section de S0 à S1 on a v0.S= v1.S1    où (v.S) = Q sont les débits-volumes (en m3 par seconde), v0(m/s) est la vitesse moyenne dans la section S0 et v1(m/s)= vitesse moyenne dans une section S1 au-delà de S0 (après la restriction)

On parle de vitesse moyenne, car toutes les vitesses des filets ne sont pas identiques dans une même section, par suite des perturbations créées par les bords

 

CONTINUITÉ de l’ÉCHANGE d'ÉLÉMENTS PARTICULAIRES ENTRE FLUIDES

L’expression (dh*v / dt = νd.Δh*v) représente la continuité du nombre volumique de particules h*v (particules/m3) pendant le temps dt(s), avec un coefficient de diffusivité νd(m²/s)

 

CONTINUITÉ (ou CONSERVATION) de la DENSITÉ DE CHALEUR

-continuité (conservation) sans échange de travail avec l'extérieur

dp/ dt = div.p*t      où pv(J/m³) est la densité volumique de chaleur (énergie volumique) pendant le temps dt(s) et p*(W/m²) est la densité surfacique de flux de chaleur

 

-continuité (conservation) avec échange de travail avec l'extérieur

dp/ dt + div.p*t= d² W / dV.dt = dp / dt

W(J)= travail effectué (pression x volume)

dV(m3)= variation de volume et dp(Pa)= variation de pression

 

SOLUTION de CONTINUITÉ

signifie dissolution (au sens de disparition) dans la continuité d’un phénomène

   Copyright Formules-physique ©