TEMPéRATURES en COSMOLOGIE

-températures en cosmologie

UNIVERS

--limite supérieure théorique (au big-bang) :1028 Kelvin (Big Bang = corps noir  émetteur d'un rayonnement extrêmement puissant)

La température chuta très vite à 10 milliards de K quelques instants après le démarrage, puis à 3000 degrés quelques milliers d’années après (c’est le moment origine de création de la matière). Puis elle est descendue vite jusqu'à la valeur relevée à ce jour = 2,727 (+/- 0,002) K.

On dénomme cette température résiduelle :

F.D.C(en français = fond diffus cosmologique)

C.B.R(en anglais = cosmic background radiation)

C.M.B(en américain = cosmic microwave background)

Si elle est exprimée (abusivement) en unités particulaires, cette température résiduelle est dite équivaloir à 2,35.10-4 eV

Fluctuations

Le FDC fluctue légèrement (de 10 mK, soit environ 10-5 en relatif) Les causes sont:

-d’une part des fluctuations primaires, dues à l’anisotropie de l’univers à cette époque lointaine

-d’autre part des fluctuations secondaires, dues à la diffusion des ondes porteuses dans le milieu traversé pendant cette durée

Les fluctuations influent ainsi (faiblement mais notoirement) sur les répartitions des poussières des nuages cosmiques et en conséquence sur la position des galaxies

ETOILES

--températures des étoiles en surface: 2.500 à 35.000 °K (5.700° K pour le soleil) >>> températures obtenues par des méthodes calorimétriques -pour le soleil en plein midi-

--température des étoiles en profondeur : 106 à 9 K (par exemple soleil 5.10en zone radiative et 2.10en zone du noyau)

TERRE

température du noyau terrestre: 6.200°K

   Copyright Formules-physique ©