CHARGE (en PHYSIQUE)

-charge (en Physique)

CHARGE signifie qu’une qualité (en général pérenne) caractérise un objet, sous la forme d’une grandeur mesurable qui lui est attachée.

Il y a cinq acceptions essentielles pour cette notion:

1.CHARGE d'INTERACTION

Il s’agit d’une caractéristique spécifique, permettant l'interaction énergétique d’une particule avec d’autres particules (similaires ou non)

--cet élément est induit (ou d’excitation), comme une masse m, une impulsion Q’,  une charge (ou pôle) électrique Q ou un pôle magnétique K

--il peut être la somme des charges électriques induites (Q) dans un appareil nommé condensateur

--il peut être la somme des charges électriques (Qprésentes dans  un champ   géométriquement défini (on dit alors que c'est une charge d’espace) et quand ledit champ est un élément diélectrique, l’ensemble des charges  Q+ et  Q- peut concerner des dipôles d’initiation, ou certaines déformations, ou des impuretés ioniques, ou des dissociations, ou des polarisations en surface….

 

2.CHARGE en THERMIQUE

C'est une entité thermique qui joue --en thermodynamique-- un rôle équivalent à celui des ci-dessus masse et charge électrique

C'est une durée d'application de température

Equation aux dimensions structurelles : T.Θ1/2          Unité S.I.+ : la seconde-(Kelvin)1/2

 

3.CHARGE en MÉCANIQUE  

Au sens strict, une charge, en mécanique, est un poids (donc une force). Par exemple: la charge d'un treuil, une charge de traction, une charge ponctuelle, une charge utile....

MAIS hélas, le simple mot "charge" est souvent pris --dans le langage courant-- pour l’abréviation de ''charge surfacique'' (et c’est en fait une pression et non plus une force !)

 Et donc quand on lit : charge de rupture, il faut comprendre charge surfacique de rupture

--quand on lit charge unitaire, il faut comprendre charge surfacique unitaire

--quand on lit charge critique, il faut comprendre charge surfacique critique

--quand on lit charge d’un plancher, il faut comprendre que c’est        la charge surfacique (pression) qu'il peut supporter

 

4.CHARGE en HYDRAULIQUE

Même remarque que ci-dessus : au sens strict, une charge est un poids. MAIS en langage pratique (bêtement abrégé) une charge est devenue une charge surfacique (c'est donc ici encore, une pression)

--par exemple la perte de charge est une diminution de pression dans les tuyaux

--et une hauteur d'eau est aussi une charge hydraulique (c'est à dire une pression....qu’on appelle hauteur ….quel charabia !)

 

5.CHARGE en INFINIMENT PETIT

Les particules sont des objets porteurs de certaines qualités énergétiques qui nous permettent de les distinguer.Ces qualités sont représentées par des grandeurs --dimensionnelles ou non-- appelées charges:

--la masse est la charge apportée à la particule par la gravitation (suite à un phénomène qui lui confère la qualité d'induit)

--la charge électrique est la charge apportée à la particule par l'électricité (suite à un phénomène qui lui confère la qualité d'induit)

--la charge magnétique est la charge apportée à la particule par le magnétisme (suite à un phénomène qui lui confère la qualité d'induit)

--la charge d'isospin est la charge apportée à la particule pour prise en compte de l'hélicité

--l'hypercharge est la charge apportée à la particule par le champ B (sous forme d'interdiction de subir certaines désintégrations)

--la couleur est la charge apportée à la particule par l'interaction forte 

--la saveur est la charge apportée à la particule par l'interaction faible 

   Copyright Formules-physique ©