C4.ÉVOLUTION de l'UNIVERS

-âge de l'univers

La théorie du Big bang, désormais globalement admise par la communauté scientifique, suppose que l’espace et le temps sont nés plus ou moins au même moment, il y a 13,7 milliards d’années (+/- 5%) L’âge de l'UNIVERS (tU) est calculé à partir de la constante de Hubble H qui exprime elle-même l’expression de l’expansion et qui vaut de nos jours (à +/- 5% près) H= 2,34.10-18 seconde-1

Comme c’est une fréquence, on en déduit que l’âge de l’univers est l’inverse, soit

t= 1 / H~ 4,273.1017 s[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-big bang

BIG BANG 

le présent article contient 374 mots

Le big bang est une théorie de création de l’univers où l'on suppose que survint un éclatement expansif d’une seule entité initiale, chargée d'énergie

Au sens épistémologique, le big bang est une contradiction insurmontable (une aporie) car d'une part il implique une infiniment grande quantité (le concentré d'énergie) à insérer dans un volume inexistant (nul)!

Le big bang entraîne les postulats ci-après:

 -un éclatement a eu lieu non pas seulem[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-constante de Hubble

Le Big bang est défini comme le départ d'une expansion (et non pas une explosion) de l'espace-temps.Cela signifie que dès la création, chaque coordonnée d'un point quelconque de l'espace s'est étirée soudain d'une certaine valeur (ainsi que le ferait un ballon de baudruche en phase de gonflement) Puis, à partir de chaque nouveau point ainsi étiré, un nouvel étirement s'est à nouveau produit pour chaque coordonnée et encore et encore, répétitivement en chaque point ainsi nouvellement obtenu, dans[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-création de masse

le présent article contient  514 mots- 1 définition - 7  formules

Les divers constituants de l'énergie du milieu universel (le "vide") fluctuent autour d'une valeur moyenne dite "élémentaire de point zéro" , valant 3,5.10-10 Joule. Quand les fluctuations sont faibles, il y a création de particules fugaces (dites aussi virtuelles), qui apparaissent sous forme de paire (particule & antiparticule) mais qui ne se stabilisent pas, puisque, par nature, elles s’annihilent dès qu’elles sont en mutuel c[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-décalage vers le rouge

Le phénomène servant à appréhender la distance d’une étoile part du principe qu'à l’occasion de l’émission énergétique d’une source, l’observateur perçoit une fréquence f0 du phénomène, différente de la fréquence fs émise par la source, dès lors que la vitesse relative entre l’observateur et la source  est vs

Si la vitesse de phase de l’onde émise est vc la relation entre les fréquences est :  

fs= f0(1+ vs/ vc)  pour une source qui s’éloigne de l’observateur (c'est l'effet Doppler)

Donc cett[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-déformation géométrique de l'espace

Des ondes gravitationnelles, similaires aux ondes électromagnétiques, existent et forment le champ gravitationnel (qui se révèle être légèrement variable selon les zones de l'espace depuis lesquelles il se fait ressentir)

Ce champ d'ondes gravitationnelles (d'origine massique) agit sur la courbure de notre espace, donc sur les coordonnées géométriques

La longueur d'onde de ce champ est de l'ordre de 1022 m

Le taux de déformation géométrique (des coordonnées)

est, par définition, le rapport [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-exocivilisations

Un grand espoir de l'Homme est de pouvoir un jour communiquer avec une civilisation extraterrestre

Une équation représente cet espoir, sous forme d'un produit de 7 paramètres, supposés être les composantes des conditions d'un tel contact: c'est l'équation de Drake

n = yo. ys. yv. yé. yi. yc.yt 

n est le nombre de civilisations avec lesquelles on pourrait communiquer dans notre galaxie

yo est le nombre d'étoiles naissant en une année standard

ys est le pourcentage de yo possédant un systè[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-expansion de l'univers

Le bing bang est supposé être le départ d’une expansion (et non pas une explosion) de l'espace-temps.Cela signifie que chaque coordonnée d'un point quelconque de l'espace s'est étirée soudain d'une certaine valeur (ainsi que le ferait un ballon de baudruche en phase de gonflement)

Puis, à partir de chaque nouveau point dans l'espace ainsi créé par cet étirement, un nouvel étirement tridimensionnel s'est produit et encore et encore, itérativement en chaque point de l'espace ainsi nouvellement li[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-fluctuations de l'énergie du vide

le présent article contient 917 mots, 3 définitions, 4 formules

On a pris l'habitude de désigner le contenu de l'espace-temps par le mot ''vide''

C'est un mot bien mal choisi, car vide implique l'absence de toute chose (ni matière, ni particules, ni ondes....)  Il est évident que ce terme VIDE ne convient pas au monde réel, car le contenu de l'espace-temps n'est pas vide et il possède au contraire des caractéristi- ques    bien concrètes.Il est donc opportun de nommer cette notion MILIEU UNIVE[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-mur de Planck et unités de Planck

Les questions sur le Big Bang (instant initial de notre univers) ont amené Max Planck à définir une limite en deçà de laquelle les lois de notre Physique actuelle n'étaient plus valables.

On nomme cette barrière mur de Planck, avant lequel ne figure que l’inconnu, avec des formulations qui restent à inventer

Les paramètres usuels du mur de Planck sont :

 

-la longueur de Planck(lP) = distance en dessous de laquelle les effets quantiques du vide perturbent la structure de l’espace-temps) : l[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-paramètre de Hubble

Le Big bang est supposé être le départ d'une expansion (et non pas une explosion) de l'espace-temps.Cela signifie que chaque coordonnée d'un point quelconque de l'espace s'est étirée soudain d'une certaine valeur (ainsi que le ferait un ballon de baudruche en phase de gonflement)

Puis, à partir de chaque nouveau point dans l'espace ainsi créé par cet étirement, un nouvel étirement s'est à nouveau produit et encore et encore, répétitivement en chaque point de l'espace ainsi nouvellement libéré. [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-temps en cosmologie

UNITES UTILISEES pour la MESURE du TEMPS SIDERAL

1 éon (ou gigaannée) (ou 1 milliard d’années) ou 1 Gigayear(Gyr) en anglais vaut 3,155.1016 s

1 année (sidérale) vaut 3,15581498.107 s

 

TEMPS de KÉPLER

Le carré du temps de révolution de chaque planète solaire est proportionnel au cube des demi-grands axes de son ellipse-orbite, ce qui se traduit en formule par t² / l3 (qui est 1 / G’)= constante

G' étant le FLUX d’induction gravitationnel diffusé par le soleil

La loi de Newton appliquée a[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©
  • 1
  • 2