CHAMPS en PHYSIQUE

-champs (en Physique)

Le terme CHAMP exprime qu’une zone de l’espace est affectée, en chacun de ses points, d’une (ou de plusieurs) qualités caractéristiques et de ce fait, la zone est intéressée par des phénomènes causaux similaires

Les champs usuels en Physique

-champ acoustique (c’est un champ complexe): en chaque point, sont définies 3 fonctions acoustiques (la directivité, les ondes de Fourier, la pression acoustique)

-champs biologiques (biophotonique, morphobiotique, etc) : en chaque point existent des caractéristiques biologiques spécifiques

-champ de charge : en chaque point, est définie la répartition d’une entité-charge, dans une section et dans un angle solide. Il s’agit essentiellement des 8 champs inducteurs et induits >>> champ d’induction gravitationnel (accélération γ), champ induit gravitationnel (g’), champ d’induction électrique (E), champ d’excitation électrique (D), champ d’induction gravitationnelle conjointe (f, la fréquence), champ induit dynamique (-), champ d’induction magnétique (B), champ d’excitation magnétique (H)

-champ complexe : en chaque point, existent plusieurs champs actifs (de courant, de forces, de moment.....)

-champ de courant : en chaque point existe un courant (d’un certain type à définir, comme un courant d'énergie, un courant de charge électrique, un courant de chaleur...)

-champ de densité  : en chaque point, on peut percevoir une certaine densité (numérique, surfacique, volumique, …) d’une grandeur donnée

-champ d’énergie : il existe en chaque point une énergie ondulatoire exprimée sous forme harmonique. Ce champ concerne les particules, qui sont considérées en excitation harmonique, avec un nombre variable (éventuellement infini) de degrés de liberté

-champ de fluctuations : en chaque point d'une zone, il y a des fluctuations (de positions, d'oscillations...)

-champ de forces : en chaque point d’une zone, on peut mesurer une forcedont la cause est similaire, sinon commune

-champ d'induction : en chaque point d'une zone, une charge inductrice crée une charge induite

-champ d'interaction : en chaque point d’une zone, existe une force provenant de l'interaction entre 2 entités-charges similaires. Il s'agit essentiellement des 4 champs concernant les interactions gravitationnelle, électrique, faible et forte

-champ de jauge : nom d’un champ où agissent les bosons-véhicules (dits "de jauge") tels que les photons, les gluons...

-champ de moment : en chaque point existe un moment (de forces ou d'autres choses)

-champ optique : à chaque point, est affectée une possibilité de percevoir un phénomène lumineux

-champ particulaire :en chaque point, les particules (molécules, atomes, noyaux, fermions...) obéissent à une même règle d’interaction

-champ de perturbation : en chaque point existe une perturbation du milieu (par exemple concernant une onde)

-champ de pression : en chaque point existe une pression obéissant aux mêmes conditions (cas de l’atmosphère par exemple)

-champ de puissance : nom du champ dans lequel existe une puissance surfacique spatiale donnée (puissance rapportée à un dièdre, comme >> une exitance, un vecteur de Poynting, etc)

-champ quantique (qui ne s'applique qu'aux particules) : zone où chaque point est affecté d'une fonction d'onde -spécifiquement liée aux grandeurs inductrices, induites et médiatrices (masse, charge magnétique, couleur, saveur, impulsion, charge électrique,  photon, Higgs, gluon....)

-champ de rayonnements : en chaque point, on ressent, on perçoit, on subit (et on mesure) des rayonnements électromagnétiques

-champ sonore : en chaque point, il est possible de percevoir un son, mesurable par son intensité acoustique.

-champ spinoriel : zone où ne figurent que des particules à spin 1/2

-champ stellaire : à chaque point d'une zone céleste, est affecté un groupe d’étoiles

-champ thermodynamique : en chaque point d'un système, il existe une loi commune concernant un phénomène thermique (impliquant la température)

-champ de vitesse : en chaque point d'un espace, existe une même loi de vitesse pour les objets qui s'y meuvent

 

Un adjectif est souvent adjoint à un type de champ. Avec les significations suivantes:

-champ...... abelien: c'est un champ commutatif (qui ne change pas quand il y a permutation de données) Exemple: le champ de photons est abelien car ces photons sont insensibles eux-mêmes à la charge électrique qu'ils initient

A l'inverse, le champ de gluons n'est pas abelien, car les gluons sont sensibles à la couleur qu'ils vont créer

-champ…….. conforme: qui possède une symétrie d'espace-temps (par exemple l'expansion due au facteur d'échelle, est conforme car les angles sont préservés)

-champ……. conservatif: qui ne dépend pas du chemin suivi pendant le phénomène (seuls comptent les points de départ et d'arrivée)

-champ……. local: considéré en une zone précise (par exemple à l’intérieur d’un matériau)

-champ …….massique: qui concerne les masses

-champ scalaire : en chaque point d'une zone, est affectée une valeur numérique d'une grandeur  définie. Donc le terme "champ scalaire" tout seul, ne veut rien dire; il faut toujours préciser scalaire de quoi. Un champ scalaire est un champ tensoriel d'ordre zéro

champ……. tensoriel: à chaque point du champ est affecté un tenseur. L'ordre d'un champ tensoriel est la racine carrée du nombre de valeurs exprimées dans le tenseur.

-champ…….. tournant: quand le vecteur champ change d’orientation

-champ…….. uniforme: en général, la valeur d'un champ dépend de la position du point où il est mesuré, mais si la valeur ne dépend pas de ladite position du point, le champ est dit uniforme, ou invariant par translation

-champ……... vectoriel: en chaque point est affecté un vecteur pour la grandeur définissant le champ. C'est un champ tensoriel d'ordre 1

-champ…….. volumique: en chaque point est affectée une densité volumique (par exemple en hydrodynamique)

   Copyright Formules-physique ©