ÉMISSION et EMETTEURS ACOUSTIQUES

-émission acoustique

L'émission acoustique est un terme signifiant émission d’énergie (sa dimension est celle d'une énergie L2 .M.T -2).

La production d'une onde acoustique (ou onde sonore) implique un milieu élastique

(air, liquide, matériaux rigides)

La propagation d'ondes acoustiques est tributaire des incidents de parcours, résumés par les notions de :

Absorption--Atténuation--Conduction--Diffraction--Diffusion--Directivité--Dispersion--Dissipation--Echo--Insonorisation--Interférences--Obstacles--Pression--Réflexion--Réfraction--Relaxation--Transmission

 

FREQUENCE d'une ONDE ACOUSTIQUE

-définition

La fréquence (acoustique) est la répétition (ou reproduction) de la vibration ondulatoire pendant l’unité de temps -c’est l’inverse de la période-

Equation aux dimensions structurelles T-1      Symboles : f      

Unité S.I.+ : le Hertz (Hz) ou cycle par seconde(cps)

Le mégahertz(mHz)--ou mégacycles par seconde-- vaut 106 Hz

 

-zones de fréquences

Entre 0 et 20 Hertz         il s’agit d’infrasons

De 20 à 2.104 Hz           il s’agit des sons ordinaires (gamme de sons perçus par l’oreille)

De 3.104 à 109 Hertz     il s’agit d’ultrasons

De 2.10à 1013 Hertz   il s’agit d’hypersons.Pour ces hypersons, la propagation ne peut se faire que dans des milieux très exempts d’impuretés, donc dans des cristaux cristallins intrinsèques.

Il s'agit ici d'audiofréquences qui ne sont pas de la même famille que les fréquences électromagnétiques, car la vitesse de déplacement est de l'ordre de 300 m/s, alors qu'en E.M. c'est 1 million de fois plus

 

-harmoniques d’une fréquence donnéef0:

ce sont les fréquences 2f0, 3f0 et autres multiples entiers de f0

 

-cas particulier de fréquence d’une sirène

f = nt.ω

avec f(Hz) = fréquence de la sirène

nt= nombre de trous où passe l'air, le long d'une circonférence

ω = vitesse angulaire (en nombre de tours par seconde)

 

-cas particulier de fréquence (et harmoniques) issues d’un tuyau fermé

f = (2n+ 1).v/ 4l

avec ne= nombre entier 1, 2, 3....

v(m/s)= vitesse de phase

l(m) la longueur du tuyau

 

-la fréquence de Debye

est la fréquence maxi d’une vibration acoustique d’un corps infiniment petit

quand la longueur d'onde est λ = 2.li     li = distance intermoléculaire

C'est la fréquence limite supérieure, telle que la longueur d'onde soit > double de la distance entre atomes voisins.

Exemple pour le fer: fréquende de Debye =  1013 Hz (hyperson)

 

-hauteur d’un son (ou fréquence sonore)

Termes utilisés pour l’oreille et exprimée en mels (ou, plus scientifiquement, en Hertz)

  Le registre est l’intervalle de fréquences entre la note minimale et la note maximale émises par un instrument (voix incluse)

 

-relation entre fréquence et longueur d’onde   f = v / λ

avec f(Hz)= fréquence d’un corps porté par une onde de vitesse v(m/s)

λ(m)= longueur d’onde

 

-la résonance acoustique 

est la modification de la fréquence d’une onde acoustique soumise à une autre perturbation périodique sur laquelle la fréquence s’accorde (voir chapitre Superposition d’oscillations)

 

LONGUEUR d'ONDE ACOUSTIQUE   

λ = v/ f

avec λ(m)= longueur d’onde acoustique

vc(m/s)= célérité du son

f(Hz)= fréquence du son

Valeurs pratiques pour des longueurs d'onde sonore dans l'air sec:

depuis 1,6 cm (hautes fréquences de 20.000 Hz)

jusqu'à 16 m.(basses fréquences de 20 Hz)

 

PHASE d’ONDE ACOUSTIQUE

C'est l'angle plan caractérisant l’état de vibration d’une onde.

En cas général, la phase est l’expression   θp= (ωt - T*.lφ)

avec θp(rad)= phase

ω(rad/s)= vitesse angulaire

T*(rad/m)= rayon de courbure

lA(m)= amplitude

φ(rad)= angle de déphasage

Pour un mouvement sinusoïdal d'équation   lé = lA.sin(ωt + φ), la phase est

l’expression (ωt + φ)

La vitesse de phase est la vitesse de déplacement du front d’onde (dite célérité)

 

VITESSE ANGULAIRE DANS l'ONDE ACOUSTIQUE

C’est le balayage d’un angle plan dans l’unité de temps

Quand il s'agit d'une onde sinusoïdale, la vitesse angulaire est ω dans l’équation usuelle de l’élongation d’une telle onde >>   lé = lA.cos(ω.t + φ)

Equation aux dimensions de vitesse angulaire : T-1.A     

Symbole grandeur : ω      Unité S.I : rad/s)

Relation entre unités : 1 tour par seconde vaut 6,283.rad /s

La pulsation (unité de fréquence) n'est évidemment pas une vitesse angulaire

 

SOURCES SONORES

On parle de source sonore quand la source acoustique émet des sons dans la bande réservée à l'audition humaine, c'est à dire entre 20 et 20.000 Hertz

Une telle source est considérée comme ponctuelle si son rayon est inférieur au (1/6) de la longueur d’onde émise

 

1.1.les sources d'émissions naturelles

1.1.1.les bruits de la nature

émettent plus souvent dans les graves (tonnerre, tremblements de terre, vents...)

1.1.2.la phonation (voix humaine)

émet un son entre 100 et 450 Hz,adapté par le larynx, qui est un résonateur naturel

 

1.2.les sources d'émission par appareils sous sollicitations mécaniques

1.2.1.les appareils idiophones -ou autophones- peuvent être soit frappés (xylophone, castagnettes,cymbales,gong, triangle, clochediapason, tige vibrante) soit frottés (crécelle, maracas, verres chantants, scie musicale) soit insufflés (porte-voix, mégaphone, mirliton, gazou...)

1.2.2.les appareils cordophones   créent des vibrations à (1 degré de liberté) (corde vibrante, piano, épinette, clavecin, cymbalum, violon, guitare, cithare, luth, lyre, harpe)

f = vλ   f = (F / m*)1/2 / 2l et        λ = 2l / (n+1)

f(Hz)= fréquence, λ(m)= longueur d’onde, vc(m/s)= vitesse du son, F la force de tension, m* la masse linéique, l(m) la longueur de la corde,   n= nombre entier de l’ordre harmonique --les harmoniques successives sont de fréquences   fpour n = 0 (la fondamentale), puis 2f0   pour n= 1, puis 3fpour n= 2.  etc....--

1.2.3.les appareils membranophones (2 degrés de liberté)

peuvent être soit à membranes percutées (tambour, timbale, conga, djembé), soit frottées (cuica), soit insufflées (bigophone)

On a    f = vcλ      et   λ = [2p. lr.vc.(ρ' / )1/2] / K

l(m)= longueur d'onde

lr(m)= rayon de la membrane supposée circulaire

r'(kg/m3)= masse volumique

W'(J/m²)= tension superficielle

KB(nombre)= fonction de Bessel

f(Hz)= fréquence

vc(m/s)= vitesse du son

c(Pa-1)= coefficient d’élasticité (ou de compressibilité) isotherme de la membrane

1.2.4.les appareils aérophones   à vibration d’air (3 degrés de liberté)

(instruments à vent -bois et cuivres- orgue, fouet, guimbarde, harmonium, mirliton, porte-voix, avertisseur sonore, sirène, klaxon, corne de brume, sifflet, alarme)

Exemple de la sirène >> sa fréquence est f = nt.ω

avec n= nombre de trous par circonférence

ω = vitesse angulaire (en nombre de tours par seconde)

Le niveau sonore d'une sirène peut atteindre 122 dBSPL

et celui d'une corne de brume 130 dBspl

Exemple d’un tuyau fermé >>sa fréquence est f = (2n+1).vc/ 4l   

avec n= entier 1, 2, 3, ....

vc(m/s)= vitesse de phase

l(m)= longueur du tuyau

Exemple d’un sifflet >> sa fréquence est f = K.vc/ l

avec K= constante de forme du sifflet

vc(m/s)= vitesse du son

l(m)= distance entre orifice de sortie et arête de butée de l’air éjecté

Exemple d'un fouet >> le claquement est l'expression de l'énergie cinétique de la lanière, transmise jusqu'à l'extrémité grâce à une onde provoquée

La vitesse de l'extrémité d'un fouet est d'environ 2,5 fois la vitesse du son (dans l'air) Mais ceci correspond à une courte durée (1/1000 seconde)

L'accélération au bout est ≈ de 5.105 m/s²

 

1.2.5.les appareils de musique mécanique

ont précédemment enregistré des vibrations sur un matériau qui leur est propre (sous forme de gravure ou de découpage ou de dépôt) et ils deviennent émetteurs ultérieurement grâce à une transduction inverse mécanico-acoustique >>>

limonaire, orgue de barbarie, piano mécanique, boîte à musique, phonographe, gramophone, horloge, automate musical....

 

1.3.les sources d'émissions par appareils sous sollicitations thermiques

1.3.1.les thermophones

sont des appareils intégrant de l'énergie calorifique dans des matériaux insérés dans un tuyau cylindrique contenant un gaz, et l'inégalité qualitative de ces matériaux envers la température, produit des vibrations

L'onde sonore produite comprime et échauffe le gaz à l'aller, puis après réflexion au fond du cylindre, revient en détendant (donc refroidissant) le gaz dans son retour

Un double échangeur de chaleur (aux 2 bouts) permet de récupérer de l'énergie -du chaud ou du froid- et on peut même aller jusqu'à liquéfier des gaz (à 120 Kelvins)

 

1.4.les sources d'émissions par appareils soussollicitations électriques

1.4.1.les appareilsélectro-mécaniques (mono ou polyphonique)

réémettent un son précédemment enregistré, à l'aide d'un lecteur d'informations aidé d'un transducteur qui redonne une onde acoustique: c'est le rôle du haut-parleur (existant dans baffles, casque d'écoute, CHAÏNE Hi-Fiélectrophone, enceinte, hydrophone, interphone, lecteur de cassettes, lecteur de DVD,magnétophone,orgue électronique,parlophone, répondeur, smartphone, sonotone, sonos diverses, ordistudio de sono, téléphone, tourne-disque, T.V, etc)

Famille voisine: bipeurs, buzzers...

1.4.2.transducteurs donnant une lecture optique, depuis un signal acoustique:

échographie médicale, géo-échographie,écholocation, sonar, microscope acoustique, reconnaissance vocale, sonologie médicale...

1.4.3.les appareils fabriquant de la musique artificielle (musique concrète)

Nota: un certain nombre d'appareils sont des émetteurs-récepteurs (téléphone, sonar, audiophone....)   Voir  chapitre réception acoustique pour la partie complémentaire à l'émission 

   Copyright Formules-physique ©