MOTEUR THERMIQUE

-moteur thermique

Les moteurs thermiques n'équipent pas que les véhicules roulants (groupes électrogènes, navires....)

COUPLE d'un MOTEUR THERMIQUE 

Il s'agit bien sûr du moment du couple--

MΓ = a’.Ir / θ       et   MΓ = P / ω

où MΓ(J couple)= moment du couple moteur 

Ir (m²-kg/rad)= moment d’inertie centrifuge et θ (rad)= angle de rotation

a’(rad/s²)= accélération angulaire

P(W)= puissance

ω(rad/s)= vitesse angulaire, donc quand la vitesse angulaire diminue, le moment de rotation du couple augmente.

Le couple aux roues (pour un véhicule) est supérieur au couple de l'arbre moteur, car le vilebrequin du moteur tourne plus vite que l'arbre des roues

 

TAUX DE COMPRESSION

Il définit les limites d’expansion d’un carburant dans un moteur (rapport entre les volumes maxi et mini de la chambre de combustion)

Ses valeurs pratiques vont de 5 à 12 pour les moteurs à essence

et de 12 à 25 pour les moteurs diesels

 

MOTEURS DIESEL

-cycle thermodynamique de Diesel

Les 4 parties de ce cycle sont

-partie A: une compression à entropie constante (donc adiabatique)

-partie B: un échauffement (augmentation de température) à pression constante (donc isobare)

-partie C: une détente à entropie constante (donc adiabatique)

-partie D: un refroidissement à volume constant (donc isochore)

-rendement d'un moteur Diesel

r = 1- [1 / (i*z)(? -1)]   i*z est le taux de compression= rapport entre les volumes avant et après la compression et ? la constante adiabatique

Ce rendement r en théorie vaut de 0,60 à 0,65 et en réel de 0,36 à 0,42

-taux de compression (i*z) il définit les limites d’expansion d’un carburant (rapport entre les volumes maxi et mini de la chambre de combustion)

Ses valeurs pratiques pour les Diesel vont 12 à 25

 

 

RENDEMENT D'UN MOTEUR THERMIQUE

r = 1- [1 / (i*z)(γ -1)]

où i*z est le taux de compression= rapport entre les volumes avant et après la compression

γ la constante adiabatique

Ce rendement r en théorie pour les diesel, vaut de 0,60 à 0,65

et en réel de 0,36 à 0,42

Pour les moteurs à essence:le rendement théorique est de 0,45 à 0,50

et en réel de 0,25 à 0,32

 

   Copyright Formules-physique ©