COMPRESSION des FLUIDES

-compression

COMPRESSION des GAZ

Elle est étudiée à travers le coefficient de compressibilité, vu par ailleurs

y= (p.V) / (R*.T) = (pression x volume) / (constante des gaz parfaits x température)

-taux de compression des gaz (i*z)

C'est le rapport entre les volumes gazeux, avant et après la compression

Il est utilisé dans les machines de compression d'air: compresseurs (i*z > 2) et machines assimilées (i*z < 2)

Dans les moteurs thermiques, il définit les limites d’expansion d’un carburant (rapport entre les volumes maxi et mini de la chambre de combustion) >> ses valeurs pratiques ici vont de 5 à 12 pour les moteurs à essence et de 12 à 25 pour les diesels

 

COMPRESSION des LIQUIDES

Les liquides sont quasiment incompressibles. On peut toutefois donner les valeurs du coefficient de compressibilité volumique isotherme βt -dit souvent en abrégé "compressibilité"- et qui vaut (en Pa-1)

Eau à 20°C(5.10-10)--Eau à 60°C(4.10-10)-- Autres liquides à 20°C (10-9)--

Autres liquides à 60°C (1,3.10-9)

Sous 1000 atmosphères (108 Pa) l'eau se comprime de 3,5%, mais pas de façon linéaire

 

COMPRESSEUR

C'est un appareil qui compresse un fluide (ce qui sert ensuite à produire de l'énergie)

1.si le fluide est un liquide >>> c'est un compresseur hydraulique, dit plutôt "surpresseur ou pompe hydraulique"

On ne compresse pas un liquide mais il y a toutefois une légère possibilité donnée par la formule du coefficient de compressibilité volumique isotherme β

 

2.si le fluide est un gaz >>> c'est un compresseur d'air (les pièces constitutives pouvant être pistons, vis, lobes, spirales....)

Pression usuelle fournie = 7 bars (soit 100 p.s.i.) mais les puissants compresseurs produisent de 20 à 700 bars   (1 bar = 105 Pascals)

 

3.s'il s'agit d'un solide : on n'utilise plus le terme de compresseur (d'ailleurs on ne fait souvent que «presser», comme avec l'étau (faible pression) ou le marteau-pilon (fortes pressions) Voir cependant chapitre spécial

   Copyright Formules-physique ©