SUBLIMATION

-sublimation

La sublimation est le passage de l'état de solide à l'état de gaz (c'est l'inverse d'une

déposition)

LOI de SUBLIMATION

A température donnée, solide et vapeur sont en équilibre quand la pression de vapeur est

déterminée

Exemples de températures de sublimation >>> du C (3652° K)--du ZnS (1780° K )-- du

CO² (195°K)

 

EQUATION d’ÉTAT des SOLIDES à la SUBLIMATION

V = V0.[(1+ αv.ΔT) - βt.Δp]

où V(m3)= volume à un instant t

V0(m3)= volume à l’instant initial t0

ΔT(K)= différence de température entre les temps t0et t

Δp(Pa)= différence de pression entre les temps t0et t

αv(K-1)= coefficient de dilatation volumique isobare,dont les valeurs # de (1 à 6) .10-5K-1

βt(Pa-1)= compressibilité volumique isotherme (valeurs à voir chapître compressibilité, mais de l'ordre de 103 à 4Pa-1 à TPN pour les gaz et  10-9 à 12 pour les liquides & solides)

Nota: compte tenu des valeurs des coefficients αvet βt  , l’importance de T(température) est bien plus sensible sur la variation de V que celle de la pression (p)

 

CHALEUR MASSIQUE de SUBLIMATION

C'est q’s(J/kg) la quantité de chaleur massique nécessaire pour faire passer une masse unité d'un corps de l'état solide à l'état gazeux

C'est la somme des chaleurs massiques de fusion q’f(J/kg) et de vaporisation q’v(J/kg)

Exemple de l'eau (pour que la glace puisse se transformer en vapeur) q’s = 4,68.104 J/mol

 

-l'enthalpie molaire de sublimation en est dérivée : énergie molaire nécessaire pour

sublimer de solide à gaz une unité de quantité de matière

   Copyright Formules-physique ©