ÉBULLITION

-ébullition

L'ébullition est un cas de vaporisation rapide, sous action de forte température

-théorie de l’ébullition

pa+ lhp+ pc= [Ec.(1+αv.T) / lr3] + pb

où pa(Pa)= pression atmosphérique

pb(Pa)= pression dans la bulle de vapeur

pc(Pa)= pression capillaire

Åp(N/m3)= poids spécifique du corps

Ec(J)= énergie thermique

αv(K-1)= coefficient de dilatation volumique isobare,

de valeur # (1 à 6) .10-5 K-1

T(K)= température

lh(m)= hauteur de liquide au-dessus de la bulle

lr(m)= rayon de la bulle de vapeur

 

-équilibre énergétique à l’ébullition

l'énergie de gain entropique Egest compensée par l’énergie potentielle Epde l’attraction intermoléculaire dans le liquide, soit  Eg= (Sg- Sl).T

Set Ssont les entropies du gaz et du liquide

T(K) la température absolue

Enthalpie (ex chaleur latente) d'ébullition: si T et p donnés

 Eq= H est l’enthalpie globale

H = ΔS.T     ou   H = E

avec Δ= Sg-Sl   où ΔS= gain d’entropie

H(J)= enthalpie

E(J)= énergie potentielle d'attraction newtonienne des molécules entre elles

T(K)= température d’ébullition

Quand ΔS # k (constante de Boltzmann = 1,3806503. 10-23J / K), on est dans "l’état critique", zone de flottement entre l’état liquide et l’état gazeux (et si T descend, il y a diffusion de la lumière dans le corps, qui présente alors une opalescence)

 

-quelques points (températures) d’ébullition  pour corps usuels (en degrés K, arrondis et par ordre croissant)

gaz >> He(4)--H²(20)--Ne(27)--N²(77)--O²(90)-- Méthane(112)--Cl²(238)--Butane(273)-- Octane(400)

liquides >> Eau(373)--Pétrole(400 à 600)--Huiles(450 à 700)

non métaux >> P(553)--S(718)--Si(2630)--C(5100)

métaux >> Hg(630)--Zn(1180)--Ca(1757)--Pb(2010)-- Ag(2485)--Al(2740)-- Cu(2840)-- Ni,Fe(3000)--U(4100)-- Pt(4170)--Mo(4880)--Tu(5800)

   Copyright Formules-physique ©