G3.NOTIONS ÉNERGÉTIQUES

-puissance énergétique

Une puissance énergétique est une énergie considérée pendant un certain temps.

Dans le tableau ci-après figurent les puissances usuelles que l'on peut rencontrer en Physique >>> en regard de chaque puissance du tableau, figure l'énergie correspondante (qui correspond bien sûr au temps pendant lequel ladite puissance est appliquée)

 

Origine ou usage de l'énergie Consom. réelle Puissance équival. Réserve d'énergie
--- en Joules # en Watts en Joules
énergie d'un quasar 1049 J/ an 1042 pour X milliards ans
énergie de la voie lactée 1047 J/ an 1040 pour 50 milliards ans
explosion de supernova 1043 J/ sur 3 mois 1036 --
énergie très grosse étoile 1037 J/ an 1030 pour 1011 à 12 ans
rayonnement du soleil (luminosité) 1032 J/ an 1025 pour 10 milliards ans
consommation énergie mondiale 1021 J/ an 1013 --
énergie pétrole 1020 J/ an 1013 réserves pétrole = 50 ans
énergie des schistes bitumineux 1020 J/ an 1015 réserves schistes = 80 ans
énergie gaz naturels 1020 J/ an 1015 réserves gaz = 60 ans
énergie charbon 1020 J/ an 1012 réserves C = 150 ans
consommation électrique mondiale 1020 J/ an 1020 --
tremblement de terre 1017 à 25 J/ sur 10 s . 1016 à 24 --
un cyclone de durée 4 jours 1015 à 21 J/ en 1 h. en 1 lieu 1012 à 18 --
énergie hydraulique rivières 1019 J/ an 1013 produc° possible = 1020 J / an
réserve de biomasse 1018 J/ an 1013 produc° possible = 1019 J / an
énergie solaire utile au sol sur Terre 1017 J/ an 1017 produc°.possible = 1020 J / an
météorite de Sibérie // bombe H russe 1017 J/ en 10 s. 1016 --
annihilation d'un kilo d'antiparticules 1017 J/ en 10 s. 1016 --
énergie des marées 1017 J/ an 1014 produc° possible = 1019 J / an
bombe Hiroshima 1015 J/ en 10 secondes 1014 --
un réacteur nucléaire standard 1014 J/ an 109 réserve de U = 200 ans
un paquebot / usine de la Rance 1014 J/ an 108 80% du temps
plus forte explosion connue, à l'explosif 1012 J/ en 1 minute 1010 --
une locomotive 1012 J/ an 107 discontinu
1 éolienne / 1 baleine 1012 J/ an 106 discontinu
énergie géothermique 1011 J/ an 1021 produc°.possible = 1016 J / an
énergie éolienne mondiale 1011 J/ an 1014 produc possible = 1018 J / an
un moteur de voiture 1010 à 11 J/ an 105 discontinu
énergie de la houle 1010 J/ an 1012 produc° possible = 1017 J / an
jet d'énergie du plus fort laser 108 J / en 10-7 seconde 1015 --
corps humain, lampe élect. 108 J  / an 102 discontinu
cerveau humain 107 J par an 10 discontinu
effort homme en course 106 J / an 103 discontinu
calorie mangée / seconde 106 J  / an 103 discontinu
petits appareils électroniques 104 J par an 1 discontinu
flash photo 10 J en 1/1000° sec 104 --
énergie température des mers néant 1012 produc° possible = 1015 J / an
déplacer 1 kg sur 1 m en 1 seconde 1 kgm = 10 J en 1 sec. 10 --
déplacer 1 kg sur 10 cm en 1 seconde 1 Joule en 1 sec. 1 --
fluctuation d'énergie / grosse particule 10-13 J (1 GeV) en 1 sec. 10-13 --
1 électron soumis à un effet électrique 10-19 J (1 eV) en 1 sec. 1,6.10-19 --
puissance cinétique 1 molécule à 20° 10-21 J (1/100 eV) en 1 s. 10-21 --

   Copyright Formules-physique ©

-puissance linéique

Une puissance linéique (ou densité linéique de puissance) est une puissance reçue -ou fournie- sur une ligne (ou segment) donné

Equation aux dimensions  : L.M.T-3        Symbole de désignation : r*          Unité S.I.+ : le (W/m)

On trouve parfois le terme de Puissance linéique spectrique, qui est une redondance, puisque spectrique veut dire linéique

Mieux vaut s'en tenir toutefois à la rigueur du langage, et dire puissance linéique spectrale, c'est à dire une puissance linéique relative à l'ensemble du spectre

Pour la lumière, une puissance linéique est dite flux monochromatique (ou RAYONNEMENT spectrique)

   Copyright Formules-physique ©

-puissance massique

Une puissance massique  est une puissance, ramenée à la masse du corps en cause

Notion surtout utilisée en dosimétrie

Equation aux dimensions   : L2.T-3          Symbole : p’    

Unité S.I.+ = le Watt par kilogramme (W/kg)

p’ = P / m

où P(W)= puissance (énergétique)

m(kg)= masse impliquée

   Copyright Formules-physique ©

-puissance spatiale

Une Puissance spatiale est une puissance (ou flux) répartie dans un angle solide. Son nom d'usage est intensité énergétique  ou

intensité de RAYONNEMENT (cas des rayons)

Equation aux dimensions  : L2.M.T-3.A-1       Symbole de désignation : P'        

Unité S.I.+   le W/sr

On utilise cette grandeur en acoustique, en thermique, en mécanique et pour les phénomènes lumineux (où là, les unités sont spéciales)

Exemple d'un quelconque émetteur de puissance >>>  P’= dP/ dΩ 

où P’(W/sr)= puissance spatiale (ou intensité énergétique) d'une  puissance P(W) diffusée (ou émise ou reçue, ou transmise) en un angle solide Ω(sr)

On a aussi (par exemple en émission) >>> P' = Dm.S.i*d

avec P'(W/sr)= puissance spatiale (ou intensité énergétique)

Dm(W/m²)= émittance concernant une émission depuis une surface S(m²)

i*d = cosθ.e-Jb.l= coefficient de directivité  et  λ(m) = longueur d’onde

Jb= coefficient d’atténuation linéaire

   Copyright Formules-physique ©

-puissance surfacique

Une puissance surfacique  est une puissance émise ou diffusée ou perçue dans une section (ou une surface) donnée

Synonymes: densité superficielle de puissance ou flux d’énergie surfacique

Equation aux dimensions structurelles : M.T-3         Symbole de désignation : p*     

Unité S.I.+ = le Watt par mètre carré(W / m²)

 

DEFINITION

p* = P / S

où p*(W/m²)= puissance surfacique

P(W)= puissance (énergétique) transférée dans une surface S(m²)

 

DOMAINES d'UTILISATION de cette NOTION de PUISSANCE SURFACIQUE

1. ACOUSTIQUE

voir chapitres audition, récepteurs et bruit

2.CLIMATISATION

on utilise la puissance surfacique frigorifique

3.COSMOLOGIE

la constante solaire est la puissance surfacique (ou éclairement énergétique) reçue depuis le soleil à une distance de 1 unité astronomique (u.a), distance forfaitairement supposée être celle entre Terre et Soleil et estimée précisément à 1,49559787.1011 mètres

4. ELECTRICITE

--la puissance surfacique est utilisée pour les phénomènes d'induction

--la loi d'Ohm devient p* = M.?U p*(W/m²) est la puissance surfacique, M(A/m) est l'aimantation et U(V) le potentiel d'induction

Cette loi est en similitude d'écriture avec la loi de Fick, la loi de Fourier et la loi de viscosité, qu'on peut trouver par ailleurs  dans ce présent chapitre

--les valeurs sécuritaires dans l'utilisation d'appareils électriques (par exemple à micro-ondes ) sont telles qu'on doit rester en puissance surfacique < 50 W/m² (ou 5 mW/cm²)

5. FLUIDIQUE

--la loi de Fick devient p* = n.?p   où p*(W/m²) est la densité superficielle de flux, n(m²/s) est la diffusivité et p(P) la pression

--la loi des viscosités (ou loi de transfert d'impulsion) s'écrit par ailleurs

p* = h.? p*(W/m²) est la densité superficielle de flux, h(pl) est la viscosité dynamiqueetv(m/s) la vitesse

Ces deux lois sont en similitude d'écriture avec la loi de Fourier et la loi d'Ohm qu'on peut trouver aussi dans ce présent chapitre

6.NORMES pour l'HABITAT

on utilise la notion de puissance surfacique dans les normes d'habitats >>>

En France, il existe désormais un classement des bâtiments d'habitation en fonction de leur consommation énergétique>>> une norme impose que l'énergie consommée dans telle construction, soit limitée à une valeur légale de 120 kilowattheures d'énergie primaire par m² et par an.

Cette valeur est une puissance surfacique

L'énergie consommée est celle regroupant le chauffage, la climatisation, la ventilation, l'eau chaude, l'éclairage et les auxiliaires

L'énergie primaire fournie est celle, décomptée en amont ultime, c'est à dire en ajoutant à la consommation de l'habitat, toutes les incidences énergétiques antérieures (transport, pertes dues aux installations, à la distribution, à la vétusté, etc)

Selon la valeur d'énergie consommée, le bâtiment obtient un label de performance exprimé en kWh/m²-an. On distingue donc:

--le BTHPE = bâtiment à très haute performance, soit 96 kWh/m²-an

--le BHPE = haute perfo, soit 80 kWh/m²-an

le BBC à basse perfo, soit 50 kWh/m²-an

le BEPAS = passive, soit 15 kWh/m²-an

--et même le BEPOS, où le producteur est < 0

Pour bénéficier de la performance usuelle BBC, il faut ne pas dépenser plus que

50.y6. E (énergie primaire en kWh ep)par m² SHON (surface hors œuvre nette) et par durée (1 an)

y6 est un coefficient de situation géographique (valeur allant de 0,8 à 1,5 selon altitude et ensoleillement)

 7.RAYONS LUMINEUX

la puissance surfacique reçue est dite éclairement (exprimée en lux, qui vaut

1W/m²x (yé l'équivalent mécanique de la lumière) Voir en particulier l'énergie solaire au sol

8.RAYONS à EFFET THERMIQUE

--de provenance solaire, il faut se rappeler que nous recevons une énergie surfacique de 168 W/m² globale moyenne, sur sol terrestre

--la loi de Fourier devient p* = d'.n.nablaTp*(W/m²) est la densité de flux de chaleur, d'(W/m-K) est la conductivité thermique et T(K) la température

Cette loi est en similitude d'écriture avec la loi de Fick, la loi d'Ohm et la loi de viscosité, qu'on peut trouver par ailleurs dans ce présent chapitre

   Copyright Formules-physique ©

-puissance volumique

Une puissance volumique (ou spécifique) est une puissance diffusée ou mesurée dans un volume donné

Synonyme : densité volumique de puissance

Equation aux dimensions   : L-1.M.T-3           Symbole : P*             Unité S.I.+ : le  (W /m3)

P* = P / V

avec P*(W/m3)= puissance volumique d’un volume V(m3)

P(W)= puissance potentielle contenue dans ce volume

-puissance volumique spatiale

C’est une puissance diffusée (ou présente) dans un angle solide et ramenée à un volume donné.

Synonyme: densité volumique de puissance spatiale

Equation aux dimensions   : L-1.M.T-3.A-1     Symbole de désignation : Z'      

Unité S.I.+ : le W /m3-sr

Z’ = P / V.Ω

Z'(W/m3-sr)= puissance spatiale volumique en un point

P(W)= puissance P qui est présente dans le volume V(m3)

Ω(sr)= angle solide dans lequel il y a émission de puissance

 

   Copyright Formules-physique ©

-puissances (en pratique)

TOUTES

LES

PUISSANCES

 

Origine ou usage de l'énergie

Puissance

Consommation correspond°

Réserve d'énergie

en vert = renouvelable

# en Watts

réelle en Joules

en Joules

énergie d'un quasar

1042

1049 J/ an

pour X milliards ans

énergie de la voie lactée

1040

1047 J/ an

pour 50 milliards ans

explosion de supernova

1036

1043 J/ sur 3 mois

--

énergie très grosse étoile

1030

1037 J/ an

pour 10 milliards ans

rayonnement du soleil (luminosité)

1025

1032 J/ an

pour 10 milliards ans

énergie géothermique

1021

1011 J/ an

produc°.possible = 1016 J / an

consommation électrique mondiale

1020

1020 J/ an

--

tremblement de terre

1016 à 24

1017 à 25 J/ sur 10 s .

--

énergie solaire utile au sol sur Terre

1017

1017 J/ an

produc°.possible = 1020 J / an

météorite de Sibérie // bombe H russe

1016

1017 J/ en 10 s.

--

annihilation d'un kilo d'antiparticules

1016

1017 J/ en 10 s.

--

énergie des schistes bitumineux

1015

1020 J/ an

réserves schistes = 80 ans

énergie gaz naturels

1015

1020 J/ an

réserves gaz = 60 ans

un cyclone de durée 4 jours

1012 à 18

1015 à 21 J/ en 1 h. en 1 lieu

--

jet d'énergie du plus fort laser

1015

108 J / en 10-7 seconde

--

énergie des marées

1014

1017 J/ an

produc° possible = 1019 J / an

bombe Hiroshima

1014

1015 J/ en 10 secondes

--

consommation énergie mondiale

1013

1021 J/ an

--

énergie pétrole

1013

1020 J/ an

réserves pétrole = 50 ans

énergie hydraulique rivières

1013

1019 J/ an

produc° possible = 1020 J / an

réserve de biomasse

1013

1018 J/ an

produc° possible = 1019 J / an

énergie charbon

1012

1020 J/ an

réserves C = 150 ans

énergie de la houle

1012

1010 J/ an

produc° possible = 1017 J / an

énergie température des mers

1012

expérimental

produc° possible = 1015 J / an

énergie éolienne mondiale

1011

1017 J/ an

produc° possible = 1020 J / an

plus forte explosion connue, à l'explosif

1010

1012 J/ en 1 minute

--

un réacteur nucléaire standard

109

1014 J/ an

réserve de U = 200 ans

un paquebot / une usine comme la Rance

108

1014 J/ an

80% du temps

une locomotive

107

1012 J/ an

discontinu

1 éolienne / 1 baleine

106

1012 J/ an

discontinu

un moteur de voiture

105

1010 à 11 J/ an

discontinu

flash photo

104

10 J en 1/1000° sec

--

effort homme en course

103

106 (# 1 kg TNT # 1 MJ) / an

discontinu

calorie mangée / seconde

103

106 (# 1thermie # 1 kWh) / an

discontinu

corps humain, lampe élect.

102

108 (# 1 TéC # 1 TéP ) / an

discontinu

cerveau humain

10

107 J par an

discontinu

petits appareils électroniques

1

104 J par an

discontinu

déplacer 1 kg sur 1 m en 1 seconde

10

1 kgm = 10 J en 1 sec.

--

déplacer 1 kg sur 10 cm en 1 seconde

1

1 Joule en 1 sec.

--

fluctuation d'énergie / grosse particule

10-13

10-13 J (1 GeV) en 1 sec.

--

1 électron soumis à un effet électrique

1,6.10-19

10-19 J (1 eV) en 1 sec.

--

puissance cinétique 1 molécule à 20°

10-21

10-21 J (1/100 eV) en 1 s.

--

   Copyright Formules-physique ©

-que peut-on faire avec un kilowattheure

Le kilowattheure (kwh) est une unité de mesure d'énergie, très utilisée en pratique

(et pas seulement en électricité)

C'est une unité valant 3,6.10Joules, utilisée dans les domaines ci-après >>

-un kilowattheure est l'énergie de 2000 md'air se déplaçant dans un très fort ouragan

>> (E = 1/2 mv²) soit (0,5)x(2600)x(52²)

-un kilowattheure permet de réchauffer 660 md'air de (seulement) un degré

>> (E= c'.m.ΔT) soit (4185)x(660 fois 1,293)x(1)

-un kilowattheure est l'énergie d'un gros camion chargé, arrivant sur 1 obstacle à 80 km/h

<< (E = 1/2 mv²) soit (0,5)x(15000)x(22²)

-un kilowattheure permet à une voiture de rouler pendant 4 km à vitesse normale

-un kilowattheure est l'énergie (travail) de 1,2 tonne tombée du haut de la tour Eiffel 

>> (E= m.g.lh) soit (1200)x(9,81)x(300)

-un kilowattheure est -similairement- l'énergie de 1 md'eau tombé sur la turbine électrique située en dénivelé de 360 mètres sous un barrage

-un kilowattheure permet de faire fondre 10 kg de glace

-un kilowattheure permet de chauffer 9 litres d'eau de 0 à 100 degrés C°

>> (E= c'.m.ΔT)  soit (4185)x(9)x(100)

-un kilowattheure permet de chauffer sa maison l'hiver pendant 30 minutes avec une pompe à chaleur >> 2 kW installés pendant 1/2 heure

-un kilowattheure est donné par la combustion d'un petit verre de pétrole

>> (E= m. q’p) soit (0,085)x(pouvoir calor. de 4,2.107 J/kg)

-un kilowattheure est la consommation d'une lampe électrique  incandescence halogénée de 40 W pendant 1 journée complète

>> (E = P.t) soit #(40)x(86400)

-un kilowattheure est l'énergie produite par un fort travail du corps humain (énergie métabolique) pendant 3 heures >> soit E = P.t donc (330 W)x(3 fois 3600 s)  

   Copyright Formules-physique ©

-rayons-rayonnements

Un rayon est le phénomène représentatif de la trajectoire d'une particule énergétique portée par une onde

Le groupage de plusieurs rayons est nommé rayonnement (ce mot écrit en minuscules , pour le distinguer du RAYONNEMENT -en majuscules-  qui est une puissance énergétique, à voir par ailleurs)

Les rayonnements sont essentiellement étudiés à travers des notions d'énergie >>>

-énergie de rayonnement (proprement dite)

-énergie temporelle (dite puissance ou flux) quand l'énergie est ramenée à une durée

-énergie massique si elle est ramenée à une masse

-énergie surfacique si elle est ramenée à une surface (ou section)

-énergie spatiale si elle est ramenée à un angle solide

-énergie volumique si elle est ramenée à un volume

-énergie à adjectif composé avec ces divers cas (massico-volumique, ou volumico-spatial, etc)

 

Voir les chapitres spéciaux >>> rayonnements ionisants, rayonnements lumineux, rayonnements à effet thermique

 L'énergie des rayons est souvent nommée en abréviation du rôle que jouent les rayons dans un phénomène : par exemple Absorption, Atténuation, Diffusion, Réflexion, Transmission...

tous ces termes expriment l'énergie nergie d'absorption, énergie d'atténuation, énergie de diffusion etc...)

Tous les rayonnements électromagnétiques donnent de la chaleur, mais plus particulièrement ceux de fréquences < à 1016 Hz (donc de longueurs d'ondes > 10-8 m)

L'énergie est toujours égale à h.ν  où h est la constante de Planck (6,62606876.10-34 J-s) et νla fréquence (Hz), donc l'énergie augmente avec ν

   Copyright Formules-physique ©

-rétroaction (ou contre-réaction)

La rétroaction (ou contre-réaction) est le phénomène consistant à réinjecter une partie de l’énergie de sortie (produite par un système) dans l’entrée dudit système.

On peut aussi trouver le terme de boucle récursive

Exemples

-en mécanique (on réinjecte l’énergie des gaz d’échappement pour activer un turbo-compresseur -et cette réinsertion d'une partie d’énergie sert à réguler l’énergie d’entrée-)

-en optique (l’oeil rétroactive l’entrée de lumière en diminuant le diamètre de sa pupille)

-en électricité (on récupère une partie de ce qui sort, pour augmenter le rendement global du courant de sortie)

-en électronique (synonyme Feed-back)

-en électronique (on réinjecte, par l'intermédiaire d'un circuit annexe, nommé boucle de contre-réaction, une partie du signal  de sortie, mais inversé)

 

Toute rétroaction se mesure avec un facteur de contre-réaction (qui est un pourcentage de l’énergie prise sur la sortie)

   Copyright Formules-physique ©

-sources d'énergies (épuisables et renouvelables)

Les énergies disponibles sur Terre appartiennent à 2 familles : épuisables et renouvelables  

ÉNERGIES ÉPUISABLES

Les données ci-après sont très estimatives car elles concernent les réserves d'énergies exploitables, avec les moyens connus à ce jour.

Les énergies y sont exprimées en Joules 

Le PÉTROLE  6.1021J (réserves de 1000 gigabarils soit 160 kmà 3,7 J/mde pouvoir calorifique) Durée estimative d'épuisement >>> 50 ans

Les SCHISTES BITUMINEUX  1022J (# comme le pétrole, soit # 80 ans de réserves)

Le GAZ NATUREL  1021J (soit  60 ans de réserves)

Le CHARBON  1023J (soit 200 ans de réserves)

L'URANIUM  réserves = 107kg pour une consommation de 5.104kg, soit pour 200 ans

 

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Il est plus parlant de les exprimer en unités de puissance (énergie instantanée, en Watts), la première valeur notée ci-dessous étant la totalité potentielle exploitable et (entre parenthèses, la production réelle actuelle mondiale) 

Pour traduire en énergie -annuelle par exemple- multiplier par 3,15.107 secondes

L'ÉNERGIE SOLAIRE 

La puissance solaire arrivant sur Terre est de # 1,2.1017 Watts dont 30% sont réfléchis et renvoyés dans l'espace, 45% sont absorbés, 24% servent aux échanges hydrauliques, 2% aux mouvements d'air et moins de 1% à la photosynthèse)

La puissance surfacique (p*) utilisable en moyenne sur Terre est donc

p* = P. r / S  où P est égal à 1,2.1017W, r est le rendement (70 %) et S lasurface du globe (5.1014m²) d'où p* = 168 W/m².

Cette valeur moyenne présente des variations en fonction de la latitude (entre 120 et 260 W/m²) et des pics dans les régions très ensoleillées (1600 W/m²)

Pour ces 168 W/m², il y en a une partie due aux rayons du spectre visible (36%), une partie due aux rayons infra-rouges (52%) et une partie due aux ultra-violets (12%)

Exprimons cette p* lumineuse en unités psychophysiques (donc en lux, utilisés pour une dite puissance surfacique, dite d'ailleurs "éclairement") on a:

-pour le cas de bon ensoleillement (92% de 683) x 36% de 168 W/m² = 38.000 lx

-pour le cas d'un ciel couvert nuageux (10% de 683) x 36% de 168 W/m² = 4.200 lx

Nota : 683 est le nombre maximal de lux que peut donner un W/m² (et celà quand la lumière est jaunâtre) Mais dès qu'on s'éloigne de cette couleur, celà entraîne un vif abattement de cette valeur (par exemple 10% dans le cas cité ci-dessus)

Voir aussi chapître énergie solaire pour les appareils producteurs d'énergie solaire

L'ÉNERGIE ÉOLIENNE  estimation potentielle mondiale: 1014 Watts

Voir aussi le chapître concernant l'hélice éolienne

L'ÉNERGIE HYDRAULIQUE (FLEUVES) 

estimation potentielle mondiale: 3.1012 Watts dont (6% exploités)

L'ÉNERGIE MARÉMOTRICE 

estimation potentielle mondiale: 4.1010 Watts (< 1% exploité)

L'ÉNERGIE DE LA HOULE (les VAGUES) 

estimation potentielle mondiale: 3.1012 Watts  inexploitée

L'ÉNERGIE DE TEMPÉRATURE DES MERS 

estimation potentielle mondiale: 1012 Watts (inexploitée)

Il s'agit de récupérer (thermodynamique) la différence de température entre la surface (à 14 degrés C. moyenne) et à une moyenne profondeur, où elle est à -6°C)

L'ÉNERGIE DE BIOMASSE 

estimation potentielle mondiale: 1013 Watts (2% exploités)

L'ÉNERGIE GÉOTHERMIQUE 

La géothermie étudie la récupération de chaleur dans le manteau terrestre

Le potentiel est de # 1023 Watts (mais seulement 1013 W sont actuellement exploités pour la partie proche de la croûte et cela représente # 0,2 W/m²)

Les variations naturelles de températures du globe sont de 3 degrés par 100m de dénivelé en profondeur et peuvent atteindre 600 degrés / 100m. pour des zones volcaniques

Pour des ΔT de 10 à 30 °C on utilise des pompes à chaleur géothermiques >>> Usage individuel

Pour des  ΔT de 35 à 90 °C on utilise du pompage de nappe avec échangeur de chaleur >>> Usage chauffage urbain

Pour des ΔT de 100 à 150 °C on utilise des fluides échangeurs >>> Usage industriel

Pour des  ΔT >150 °C on utilise la vapeur agissant sur une turbine avec production d'électricité >>> Usage public 

   Copyright Formules-physique ©

-transducteur

Un transducteur est un appareil de transformation énergétique

Voir chapitre conversion d'énergies

Exemples de transducteurs (E= énergie)

APPAREIL ÉLECTRO...ACOUSTIQUE

(comme un micro, un haut-parleur, un écouteur)

On y transforme E électrique en E acoustique

 

APPAREIL ÉLECTRO...MÉCANIQUE

(comme une sonde Hall)

On y transforme E électrique en E mécanique

 

APPAREIL THERMO...ACOUSTIQUE

(comme résonateur, stack)

On y transforme E thermique en E acoustique

 

APPAREIL THERMO...ÉLECTRIQUE

(comme un thermocouple)

On y transforme E thermique en E électrique

   Copyright Formules-physique ©