ÉTAT STRUCTUREL d'un MATéRIAU

-état structurel d'un matériau

ETAT de CRISTAL 

C'est l'état d'un corps dont la constitution chimique est stable, régulière et répétitive dans ses axes géométriques . Voir § spécial

ETATS de TROPIE

L’allotropie est la propriété d'un matériau présentant des formes différentes (cristallines ou non) avec des qualités physico-chimiques différentes dans chacune desdites formes

(Ex : le carbone)

L’anisotropie concerne un matériau dont les qualités physiques varient avec la direction

ETATS de MORPHISME

L’état amorphe concerne un matériau n’ayant pas de structure ordonnée (au contraire d’un cristal)

C'est le cas des liquides, des verres, des élastomères (polymères déformables), des bandes de cisaillement-quand un solide soumis à contraintes présente des zones de cisaillement-

L'isomorphisme concerne 2 cristaux à chimie similaire et à cristallisation de même symétrie

Le polymorphisme concerne 2 corps qui ont même nature chimique, mais présentant des formes cristallines différentes

Le mésomorphisme est la qualité d’un matériau intermédiaire entre cristal et amorphe

Cette transformation se fait pendant une "mésophase"

Le métamorphisme est -suite à élévation de température- la variation chimique et cristalline d'un matériau (rocheux en général)

ETATS de "MÉRIE"

Un isomère est un matériau identique à un autre de même formule chimique, mais dont la disposition moléculaire est géométriquement différente

Un monomère est un matériau dont la molécule (simple, dite Unité moléculaire) est susceptible de polymériser (Ex: l’éthylène)

Un polymère est un matériau allotropique macromoléculaire résultant de l’union de molécules organiques monomères identiques

Les polymères sont de basse densité, résistants, isolants, à liaison covalente

On distingue dans les polymères: les linéaires (molécules en ligne ou en chaîne), les "en grappe" (molécules en disposition spatiale), les élastomères (grande élasticité), les duromères (mailles serrées, durs et inélastiques), les thermodurcissables (durcissement irréversible), les thermo-plastiques (fusions et solidifications successives laissent le matériau similaire à lui-même)

Certains polymères peuvent devenir des quasi-cristaux

-La valeur de la masse molaire m’p d’un polymère est fonction du nombre n de ses composants moléculaires, dit "degré de polymérisation":

m’p= n.m’m (m’étant la masse moléculaire du monomère)

La Relaxation d’un polymère est la décroissance de sa déformation dans le temps, après cessation de la charge appliquée :

y = l T / l 0 = p t(1 + e-x) / nY

où y(nombre)= relaxation (ou dilatabilité linéique) = (lT / l0)

lT(m)= longueur atteinte, suite à variation (faible) de température ?T(K)

l0(m)= longueur initiale (à température initiale)

pt(Pa)= tension mécanique

nY(Pa)= module de Young (d’élasticité)

x(exposant)= - t/ travec t(s)= temps et tr(s)= temps de relaxation

La Sonication est la casse d'un polymère en segments unitaires

ETAT VITREUX 

Les matériaux qui ne cristallisent pas quand ils passent de l'état liquide à solide sont dits vitreux (en référence au verre). Ils sont alors amorphes (aucun ordre dans la disposition moléculaire)



   Copyright Formules-physique ©