COHéSION des solides

-cohésion des solides

COHÉSION  désigne l'ensemble des forces (attractives ou répulsives) explicitant une liaison intermoléculaire.

Voir aussi chapitre "ordre"

FORCES INTERACTIVES de LIAISON

Elles sont dues aux polarisations électriques (très fortes pour un solide -qui ne s'écrase que sous des efforts importants- )

Ces forces ne sont pas très persistantes pour un liquide  -qui donc l'autorisent à couler-et sont très ténues pour un gaz, qui s'autorise ainsi à occuper tout le volume offert

Les forces attractives sont mesurables sous fonction de leur (distance moyenne à la puissance 6) et sont d'autant plus fortes que la déformabilité est plus grande

Près de l’ébullition, l’éloignement moléculaire devient grand (c’est à dire > 10-6m), la cohésion est faible

 

ÉNERGIES

-énergie de cohésion moléculaire (dite aussi de cohésion intramoléculaire ou moléculaire d'atomisation)

C'est l'énergie nécessaire pour retrouver (séparation) une structure en  atomes constitutifs

Valeurs pratiques de cohésion moléculaire (en KJ/mol):

N-Cl (200)-- Cl-Cl (242)--C-O (358)--C-H-Cl3 (392)--C-H (413)--

C2-H6 (423)--C-H4 (439)--O-H (461)--O=O (498)--C-N-H (528)--

 

-énergie de cohésion du solide

Elle est due aux forces de Van der Waals, vues au chapitre Adhérence.

Il s’agit de forces au niveau d’un atome (ou molécule) créées par sa déformation, même aux énergies les plus basses (proches du 0°K)

 

-énergie de cohésion en sublimation (lors de la transformation d’un solide en gaz)

E1= E2+ E3+ E4

E1(J)= énergie de cohésion (Van der Waals)

E2(J)= énergie de Madelung (attraction newtonienne entre les ions du solide-cristal par exemple)

E3(J)= énergie répulsive due aux charges électriques identiques

E4(J)= énergie due au principe d’exclusion de Pauli

   Copyright Formules-physique ©