R2.SERVITUDES IMPOSEES AUX MATERIAUX

-élongation mécanique

En mécanique des matériaux, l'élongation est la longueur maximale atteinte par un matériau après qu'il ait acquis la plus grandvariation de l'une de ses coordonnées linéiques  

 

-formulations

lT = l0 ,+ dl 

où lest l'élongation (la longueur finale)

l0 est la longueur initiale 

dl est l'allongement

S'il s'agit d'élongatione à une force de traction dl = F / W'

S'il s'agit d'allongement dû à la chateur (dilatation)  dl = adl.l0.dT

(si dl est négatif, c'est un raccourcissement, ou[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-flambage

Flambage (synonyme flambement), exprime une déformation transversale d'un poteau longiligne étroit, soumis à une compression    Buckling en anglais

 

En fait la force de compression (verticale) n'est jamais totalement coaxiale et le très léger déport de son point d'appui est suffisant pour initier un comportement sinusoïdal des efforts. Le flambage se présente surtout pour des pièces prismatiques ayant un fort élancement (> 5)

 

CHARGE de COMPRESSION sur un POTEAU

La charge maximale support[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-flexion

La flexion  est l'état d'un matériau soumis à des forceappliquées perpendiculairement à sa longueur.Il y apparaît alors deux types de contraintes :

-d'une part, contraintes de compressiondans la partie au-dessus de la fibre neutre

-d'autre part, contraintes de traction, dans la partie inférieure à ladite fibre

Cette fibre neutre (où n’apparait donc ni compression ni traction) est la ligne qui passe par le centre de gravité de chaque section droite du corps

 

CONTRAINTE de FLEXION

n [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-fluage

Vous lisez ici l'article 1440, contenant 119 mots

Le fluage est la déformation lente d’un matériau soumis à la fois:

-à une forte pression constante (en général une traction)

une haute température (> 20% de sa température de fusion) En pratique, comme il s'agit de métaux, ces 20% représentent de 10 à 300 degrés C)

-pendant une durée assez longue

 

On distingue trois étapes:

--au début un rapide allongement fonction de la force F, en loi d'allure parabolique

--ensuite une phase sta[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-foisonnement

Le foisonnement est l'augmentation d'une donnée, en cas de modification de son état standard

On le mesure avec un  coefficient de foisonnement qui est le pourcentage exprimant cette augmentation

Pour des mouvements de matériaux solides, il représente le % du volume pris par le matériau quand on insuffle un fluide à l'intérieur (air, eau, pétrole...)

Exemple >>> le coefficient de foisonnement d'un terrassement de terre va de 15 à 20%

si on terrasse du sable moyen, le foisonnement est de 0,25 [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-précontrainte

LA PRÉCONTRAINTE   est un traitement de préparation des bétons armés, permettant à une poutre de béton de moins fléchir sous une charge, donc de moins fissurer

Il s'agit de pré-compresser longitudinalement la poutre, ce qui offrira une compensation envers les tractions que les charges ultérieures lui imposeront

IL Y A 2 FAÇONS de PRÉCONTRAINDRE

-tendre les aciers et couler du béton autour, puis tout relâcher après séchage, ce qui cause une tension grâce à l’élasticité du matériau

-mettre les[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-pression (en résistance des matériaux)

DEFINITION MACROSCOPIQUE

La pression est une force appliquée sur une surface

p = F.cosθ / S

avec p(Pa)= pression résultant de l’application d’une force F(N) sur une surface infiniment rigide S(m²)

θ(rad)= angle plan formé entre la direction de la force et la normale à la surface (en hydrostatique,  θ= 0)

 

Equation de dimensions structurelles : L-1.M.T-2       Symbole de désignation : p      

Unité S.I.+ : le Pascal(Pa)

Relations entre unités :

1 U.S. ton per square inch            [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-sécurité dans l'utilisation des matériaux

En résistance des matériaux, on définit la limite d'élasticité (Re) comme la valeur de l'élasticité, jusqu'à laquelle on peut faire travailler le matériau en bonne sécurité

Valeurs pratiques de la limite d'élasticité  Re  exprimées en Mpa (et pour les avoir en kgp/mm², il faut diviser par 9,81) >>>

acier courant(190 à 300)--acier spécial(400 à 1100)--fonte(200)--métaux courants(30 à 70)--alu(180 à 220)--plomb(2)--métaux durs comme Ti(800 à 1200)--bronze(150)--bois tendre(9 à 12)--bois dur(18 à[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-striction

La striction est la diminution de section (irréversible) provoquée par une force de traction  et qui peut aller jusqu’à la rupture du matériau

 

LE COEFFICIENT de STRICTION MECANIQUE (yb)

est le rapport entre la section (au moment de la fin de striction) et la section à l’origine >> y= S / S0    ou encore y= y.nn/ nY   

où yP  est le coefficient de Poisson, nn  la contrainte normale et nle module de Young (Voir leurs valeurs chapître Module)

 

STRICTIONS ÉLECTROMAGNETIQUES

Certain[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-torsion

La torsion est un cas particulier de cisaillement: c’est le glissement de 2 tranches d’un matériau l’une par rapport à l’autre, provoqué par des forces non concourantes appliquées sur chacune d’elles).

C’est l'effort produit quand on visse quelque chose, ce qui introduit la notion de TORSION pouvant se définit à l'aide de 3 paramètres:

Le couple >> mot exprimant qu’il y a 2 forces appliquées en sens inverses aux 2 points opposés sur le cercle extérieur de la tête de vis (vis étant supposée de[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-traction

La traction représente le cas de 2 forces F colinéaires (coaxiales) opposées tendant à créer un allongement dans un corps longiligne de section S(m²)

Synonyme: Tension mécanique

 

TRACTION sur un MATÉRIAU

Les comportements d'un matériau (homogène et non fragile) soumis à traction (étirement) sont résumables ainsi >>

-1.)) le premier constat est une élasticité avec proportionnalité entre force et allongement

Le matériau s'étire mais revient à sa situation de départ si l'effort sollicitant [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-traitements thermiques des métaux

Les traitements thermiques des métaux améliorent leurs qualités.

La CALEFACTION 

est un phénomène annexe de la trempe d'une pièce chaude dans un liquide de refroidissement, où apparaît une enveloppe de vapeur en surface de la pièce, ce qui l'isole du bain liquide et ralentit son refroidissement

La CEMENTATION 

est le traitement thermochimique (ou ionique) d'un acier porté à l'état austénitique, dans une atmosphère spéciale qui , par diffusion, assure l'enrichissement superficiel en carbone [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©