ACTIVATION (en science PHYSIQUE)

-activation

L'activation n'est pas une grandeur, c'est une situation exprimant les causes de variation d'un phénomène.

Il y a donc diverses activations énoncées ci-après

En outre, chacune de ces activations peut recevoir des adjectifs comme :

-massique (si cela concerne la masse incluse dans le phénomène en cause)

-volumique (si celà concerne son volume)

-corpusculaire (si cela concerne l'infiniment petit

-ou etc

 

ACTIVATION CHIMIQUE

Divers types d'activation sont nécessaires pour lancer ou favoriser les réactions chimiques-- ce sont des phénomènes permettant de faire varier l’état d’équilibre de la réaction chimique grâce à un apport d'énergie

Cette transformation d'état se fait soit dans le sens métastabilité >> stabilité,soit le contraire.

Il y a activation quand l'énergie provient de l’adjonction de nouveaux constituants >>>

-soit purement chimique mais par l’adjonction de nouveaux constituants en grande quantité (ces corps jouant alors aussi un rôle de solvant, de diluant)

-soit purement chimique mais par l’adjonction de nouveaux constituants en petite quantité (d’où en général une consommation immédiate desdits apports)

-soit encore en rôle catalytique (se retrouvant en fin de réaction identiques à ce qu’ils étaient au début)

-soit enfin d'ordre enzymatique

Ces diverses activations entraînent l’apparition de nouvelles structures (soit des nouveaux corps, dits"complexes", soit des scissions moléculaires -comme des radicaux ou des ions- soit des molécules à énergie activée)

 

ACTIVATION de CHOC

L'énergie est apportée par des molécules "actives" ou par des collisions (gaz) ou interpénétrations (liquides, solides) provoquant des échanges énergétiques permettant le démarrage de la réaction. Voir loi d'Arrhénius

 

ACTIVATION CORPUSCULAIRE 

L'activation corpusculaire est l'énergie qu'une particule doit fournir pour franchir une barrière de potentiel

-si l'obstacle formant barrière n'est pas électriquement chargé, il implique une énergie (loi de Newton): Eo = m².G / Ω.l

avec Eo(J)= barrière de potentiel énergétique newtonien, en un lieu

m(kg) = masse de l'obstacle pour une particule de rayon l(m)

Ω(sr)= angle solide d'interaction (en général 4 stéradians) et G = constante de gravitation [8,385.10-10 m3-sr/kg-s²]

-si l'obstacle est électriquement chargé (barrière dite coulombienne >>>

loi de Coulomb)

Eo = Q1.Q2 / Ω.ε.Σlr

avec Q1, Q2 (C)= charges électriques respectives de la particule incidente et du noyau obstacle

 Ω (sr)= angle solide dans lequel s'exerce l'interaction

Σlr(m)= somme des rayons (de la particule et du nucléon ciblé)

ε(F/m-sr)= constante diélectrique ambiante

 

ACTIVATION ELECTRIQUE

Il y a activation électrique quand une circulation de corpuscules se fait entre deux électrodes ou deux niveaux

Exemple: l'énergie d'activation pour un semi-conducteur est l'énergie nécessaire pour créer la fonction de semi-conduction (au niveau des couches d'électrons)

Elle est de l'ordre de 1 à 5 eV

 

ACTIVATION PHOTONIQUE

L’énergie est portée par le truchement de rayonnements ou d’ondes (avec un minimum de 1016 photons par seconde)

 

ACTIVATION PHYSIQUE

Elles apportent de l’énergie par le truchement de rayonnements ou d’ondes

 

ACTIVATION THERMIQUE

L'énergie est apportée soit par des rayons à effet thermiques ( U.V. par exemple), soit par des acides forts ionisants, donc thermifiants

Soit la chaleur entraîne la transformation chimique des composants

 

   Copyright Formules-physique ©