DéFLEXION

-déflexion

La déflexion (éventuellement écrit "déflection") est une déviation-ou déformation- d'une trajectoire, causée par un évènement extérieur. Et alors on mesure:

-la distance de déflexion, entre les 2 positions d'un point, avant et après l'effet provocateur

(exemple la flèche créée par un poids posé soudain sur une poutre)

--d'autre part l'angle de déflexion, entre les axes du mouvement, avant et après l'effet

(exemple un astéroïde, changeant de direction sous l'effet de pesanteur)

 

DEFLEXION en FLUIDE

Un exemple de déflexion est la déviation de molécules d'air (filet d’air) suite à la présence d’un obstacle (plus ou moins aérodynamique).

Elle est causée par une force opposée à la portance.

 

DEFLEXION MECANIQUE

- en résistance des matériaux, la longueur (ou hauteur) de déflexion est la variation de la flèche sur la trajectoire d'un mobile.

- sur une route, c'est la modification de l'altitude théorique sur le profil en long d'un revêtement.On dit parfois "déformabilité".

- pour un ressort, c'est la variation de sa longueur, calculée par Dld= F/ W'  

F(N) est la force et W'(N/m) la raideur

 

DEFLEXION de PARTICULES

Un faisceau de particules chargées, baignées dans l’action d'un champ d’induction électrique E ou d'un champ d'induction magnétique subit une déflexion, qui est

-soit une déflexion électrique

Pour des électrons émis par une cathode et passant ensuite entre 2 plaques entre lesquelles existe une tension (cas d'un oscillographe cathodique, par exemple) la déflexion est mesurée

a)) par une distance de déflexion  ld(en m) = lp.U.lé/ 2U0.le

où le(m)= distance entre plaques

lp(m)= longueur de chaque plaque

lé(m)= distance entre le point d'entrée du faisceau dans le champ et l'écran où est mesurée la déviation du faisceau

U(V)= tension entre plaques

U0(V)= tension entre point d'émission électronique et point d'entrée dans champ déflecteur

b)) par l'angle de déflexion θ, tel que tgθ = ld / lé

 

-soit une déflexion magnétique

Si le champ où va passer la particule est magnétique (provoqué par une bobine-solénoïde), la déflexion est mesurée par

c)) la distance de déflexion ld= lb.lé.B(e / 2mé.U1)1/2

lb(m)= diamètre de la bobine

lé(m)= distance entre le point d'entrée du faisceau dans le champ et l'écran où est mesurée la déviation du faisceau

B(T)= champ magnétique dans le solénoïde

U0(V)= tension entre point d'émission électronique et point d'entrée dans champ déflecteur

mé(kg) masse et e(charge) de l'électron

d)) l'angle de déflexion θ, tel que tgθ = ld / lé

   Copyright Formules-physique ©