FORMULES de PHYSIQUE en RÉSISTANCE des MATÉRIAUX

-élasticité des matériaux-descriptif

La force à laquelle est soumis un matériau peut provoquer: compression, traction, flexion, glissement et diverses autres tendances (fluage, fatigue....)

Mais c'est surtout à travers la traction que l'on détermine les caractéristiques d'utilisation d'un matériau

Les comportements envers la traction (étirement) sont échelonnés ainsi >>

Les comportements d'un matériau (homogène et non fragile) soumis à traction (étirement) sont résumables ainsi >>

-1.)) le premier constat est une élasticité ave[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-élasticité des matériaux-vocabulaire

 

le présent article contient 2395 mots- 29 définitions - 21 formules

L'élasticité est le domaine des déformations non permanentes d'un corps solide.

Ci-dessous, jargon (par ordre alphabétique) de tous les termes relatifs à l'élasticité.

 

1.l'ALLONGEMENT

voir chapitre spécial  

L'allongement est l'excédent de longueur acquise par un corps, quand on l'étire dans une certaine direction.Les synonymes sont étirement et extension

Si l0 est la valeur initiale et l1 la valeur finale de la long[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-élongation angulaire

L'élongation angulaire  est l'angle maximal atteint par un point mobile subissant une rotation  .

-pour les phénomènes périodiques rotatifs

-exemple d'une torsion: c'est l'angle de torsion maxi possible

-exemple d'une oscillation sinusoïdale: c'est le maxi atteint par

θ = θm.cos(ω.t + j)

-exemple d'un pendule, c'est son angle de débattement

 

-en astronomie

la notion d'élongation angulaire est un peu tordue:

théoriquement, elle se veut représenter la distance apparente maximale entre le[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-élongation mécanique

En mécanique des matériaux, l'élongation est la longueur maximale atteinte par un matériau après qu'il ait acquis la plus grandvariation de l'une de ses coordonnées linéiques  

 

-formulations

lT = l0 ,+ dl 

où lest l'élongation (la longueur finale)

l0 est la longueur initiale 

dl est l'allongement

S'il s'agit d'élongatione à une force de traction dl = F / W'

S'il s'agit d'allongement dû à la chateur (dilatation)  dl = adl.l0.dT

(si dl est négatif, c'est un raccourcissement, ou[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-état structurel d'un matériau

LETAT de CRISTAL 

est l'état d'un corps dont la constitution chimique est stable, régulière et répétitive dans ses axes géométriques . Voir § spécial

 

Les ETATS de TROPIE

L’allotropie est la propriété d'un matériau présentant des formes différentes (cristallines ou non) avec des qualités physico-chimiques différentes dans chacune desdites formes

(Ex : le carbone)

L’anisotropie concerne un matériau dont les qualités physiques varient avec la direction

 

Les ETATS de MORPHISME

L’état [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-flambage

Flambage (synonyme flambement), exprime une déformation transversale d'un poteau longiligne étroit, soumis à une compression    Buckling en anglais

 

En fait la force de compression (verticale) n'est jamais totalement coaxiale et le très léger déport de son point d'appui est suffisant pour initier un comportement sinusoïdal des efforts. Le flambage se présente surtout pour des pièces prismatiques ayant un fort élancement (> 5)

 

CHARGE de COMPRESSION sur un POTEAU

La charge maximale support[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-flèche

Pour une poutre prismatique, la flèche est la hauteur maximale d'affaissement de la ligne moyenne sous effort de flexion, et c'est l= F / l.nY

où nY(N/m²)= module d’élasticité longitudinale

F(N) = force appliquée

l(m)= longueur (ou portée) entre appuis

 

VALEURS PRATIQUES de QUELQUES FLÈCHES

les notations seront : lf(m)= flèche maximale, l(m)= longueur de portée (entre appuis),

F(N)= poids (ou force) concentré(e), nY(N/m²)= module d’élasticité longitudinale,

Iq(m4)= moment d’inertie[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-flexion

La flexion  est l'état d'un matériau soumis à des forceappliquées perpendiculairement à sa longueur.Il y apparaît alors deux types de contraintes :

-d'une part, contraintes de compressiondans la partie au-dessus de la fibre neutre

-d'autre part, contraintes de traction, dans la partie inférieure à ladite fibre

Cette fibre neutre (où n’apparait donc ni compression ni traction) est la ligne qui passe par le centre de gravité de chaque section droite du corps

 

CONTRAINTE de FLEXION

n [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-fluage

Vous lisez ici l'article 1440, contenant 119 mots

Le fluage est la déformation lente d’un matériau soumis à la fois:

-à une forte pression constante (en général une traction)

une haute température (> 20% de sa température de fusion) En pratique, comme il s'agit de métaux, ces 20% représentent de 10 à 300 degrés C)

-pendant une durée assez longue

 

On distingue trois étapes:

--au début un rapide allongement fonction de la force F, en loi d'allure parabolique

--ensuite une phase sta[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-foisonnement

Le foisonnement est l'augmentation d'une donnée, en cas de modification de son état standard

On le mesure avec un  coefficient de foisonnement qui est le pourcentage exprimant cette augmentation

Pour des mouvements de matériaux solides, il représente le % du volume pris par le matériau quand on insuffle un fluide à l'intérieur (air, eau, pétrole...)

Exemple >>> le coefficient de foisonnement d'un terrassement de terre va de 15 à 20%

si on terrasse du sable moyen, le foisonnement est de 0,25 [...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-forces internes en un solide

Les diverses forces internes d'un quelconque corps solide sont :

-les forces de cohésion

Elles s’exercent entre les éléments constitutifs du solide; leur résultante est nulle et leur rôle est de maintenir la structure fixée, même sous la présence de forces externes

 

-les forces d’inertie

Elles affectent une masse invariable insérée dans un référentiel possédant une certaine accélération

Elles s’opposent au déplacement (elles sont donc de sens opposé à l’accélération dudit déplacement) –

[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©

-formes de profilés

Les profilés industriels, concernant les métaux de construction, sont des éléments longilignes dont la section est de forme géométrique simple :

On trouve surtout des plats, des ronds, des tubes, des carrés, des T (avec ailes égales ou inégales), des H (dont HPN et HE) des I (IPE, IPN et IFB) des U (UPE et UPN), des L (cornières, à ailes égales ou non)

 

[...]

Pour continuer la lecture, vous devez être abonné (12 € pour 1 année) !
Vous aurez alors accès à tout le contenu du site pendant 1 an (7000 formules réparties dans 1800 chapitres).

   Copyright Formules-physique ©