IMPéDANCE (TERME GéNéRIQUE)

-impédance (terme générique)

L'impédance est une relation comparative entre un phénomène induit et le phénomène inducteur correspondant

 

LES IMPÉDANCES ORDINAIRES répondent à la relation générale : Z= ∏ / c

où Z0 = impédance ordinaire

c(m/s)= constante d'Einstein (2,99792458 .108 m/s)

 = facteur de milieu (qui est lui-même le rapport induction / induit)

 

On y distingue

 --L'impédance gravitationnelle  Zg(dite inertance, ou encore impédance énergétique spécifique)  

∏ y est alors la constante de gravitation G     Dimension de Zg     L2.M-1.T-1.A

--L’impédance caractéristique, qui est une inertance surfacique (dimension M-1.T-1.A  et unité le stéradian par kilo et par seconde)

--L’impédance spécifique, qui est une inertance volumique (dimension L-1.M-1.T-1.A avec comme  unité le stéradian par kilo, par mètre et par seconde

--L'impédance de milieu  Zm (ou impédance intrinsèque)

∏  est alors l’inductivité ζ’   Donc  Z= ζ’ / c    de dimension   L2.M.T-3.I-2.A

avec comme cas particulier l'impédance de surface Zms, où le milieu est la surface d'un métal (même dimension, mais l’angle devient un radian—car on est en 2 dimensions--)

Dans un domaine voisin (quand on est dans le cadre d’une onde plane, donc 2 dimensions et non plus 3, on nomme cette grandeur impédance d’onde

 

LES IMPÉDANCES SPATIALES  sont les impédances ordinaires (ci-dessus), ramenées à l’angle solide --et elles sont souvent nommées résistances--

Relation générale: 

Z= ∏ / c.Ω   où Z1 = impédance spatiale (résistance)

c(m/s)= constante d'Einstein (2,99792458 .108 m/s)

= facteur de milieu (qui est lui-même le rapport induction/induit)

Ω = angle solide dans lequel se déroule le phénomène (souvent Ω est lespace entier, soit 4pi sr pour un système d’unités qui a comme unité d’angle le stéradian)

 

On y distingue

--La résistance énergétiquZé (dite en abrégé "impédance énergétique") utilisée en gravitation, où le facteur de milieu ∏ est alors la constante de gravitation G

(Dimension de Zé : L².M-1.T-1)

--L'impédance acoustique Zéa qui est un cas particulier d'impédance énergétique 

Même dimension : L².M-1.T-1

--La résistance spécifique (qui est une résistance énergétique volumique)

dite aussi activité massique (Dimension M-1.T-1)

--L’impédance électrique)(Z) (et la résistance électrique) (R) où le facteur de milieu ∏ est alors l’inductivité ζ’    Dimension de Z et RL2.M.T-3.I-2

(R) est le terme utilisé en électricité pour le courant continu

--et l'impédance caractéristique  (Zk) qui est le nom utilisé pour une impédance en courant alternatif

Cette impédance Zk résulte des valeurs efficaces du circuit selon la formule >>>

Zk(impédance caractéristique, en Ohms) = Ueff (potentiel efficace, en Volt) / ieff(intensité efficace, en Ampère) et c’est aussi (L/C)1/2

 

RELATIONS entre IMPEDANCES et RESISTANCES

Relation entre impédances gravitationnelle et électrique

L'impédance de gravitation ci-dessus (Zg) et celle de milieu -sous entendu milieu électromagnétique- (Zm) sont interdépendantes à travers le rapport gyromagnétique  (g') sous la relation :  Zg = Zm.(g')²

Relation entre impédances et résistances

Les impédances spatiales vues plus haut sont appelées en général "résistances", telles:

la résistance énergétique (en gravitation), la résistance acoustique , la résistance électrique (en électricité) La résistance magnétique (en magnétisme) est légèrement différente >> elle est égale à résistance électrique / c²

Voir aussi chapitre résistance

 

 

   Copyright Formules-physique ©