CONSOMMATIONS (en science PHYSIQUE)

-consommation (en Physique)

Consommation signifie utilisation d’une certaine quantité production)

En physique, on parle surtout de consommation comparée à une condition de son utilisation

 -consommation d’un volume, comparée au temps pendant lequel on l’utilise

C'est un débit-volume

 

-consommation d’un volume, comparée à la distancsur laquelle on l’utilise

C'est l'exemple de la consommation de carburant d'une voiture, qui correspond en effet à un volume (les litres) divisés par une distance (les kilomètres) dans une section égale au produit (largeur de la voiture)x(épaisseur uniforme du carburant consommé sur toute la surface parcourue).

Par exemple, si une voiture de 2m de large consomme 10 litres aux 100 km, cela correspond à :

(volume = 10-2 m3) / (longueur =10m)x(largeur = 2 m)x(épaisseur de carburant consommé/s. = 5.10-8 m)

 

-consommation d’une quantité de carburant, comparée à la puissancqu'elle génère

notion utilisée pour les moteurs de véhicules, elle est nommée consommation spécifique

Dimensions  L-2.T2       Symbole : csp       Unité S.I.+ : le kilogramme par Joule (kg/J)

On la trouve parfois exprimée en grammes par kWh, unité qui vaut 2,78.10-1kg/Joule.

Définition >>> csp. = M* / P

où M* (kg/s) est le débit-masse (de carburant) et P la puissance produite grâce à M*

Valeurs pratiques : 300 à 700 g/kWh

 

-consommation d’une quantité de carburant, comparée à la pousséqu'elle génère

notion utilisée pour les moteurs de propulsion aéro/astronautique, dite en français consommation spécifique effective et présenté chez les Anglo-saxons sous les sigles de SFC (specific fuel consumption) et TSFC (thrust specific fuel consumption) c'est une notion différente de la précédente

Equation aux dimensions  L-1.T       Symbole : cspé       Unité S.I.+ : le kilogramme par Newton-seconde  ou parfois en g/kN-s ou même en kg/N-h

Définition >>> cspé. = M* / Fp

Valeurs pratiques : 10 à 300 g/kN-s

 

-consommation d’une quantité de particules, comparée au temps de réception

C'est une activité particulaire

 

-consommation d’énergie utilisable, comparée à l’énergie primaire

C'est un rendement

 

-consommation d’énergie, comparée à la durée et à la surface de son utilisation

C'est une notion utilisée (en France) pour le classement des bâtiments d'habitation en fonction de leur consommation énergétique.C'est en fait une puissance surfacique (énergie par surface pendant une certaine durée)

Une norme impose que l'énergie consommée dans une construction habitable, soit limitée à une valeur légale de (120 kilowattheures d'énergie primaire par m² et par an)

L'énergie dite de consommation est celle utilisée par le chauffage, la climatisation, la ventilation, l'eau chaude, l'éclairage et les auxiliaires

L'énergie primaire est celle qu'il est nécessaire d'avoir engagée pour assumer ladite consommation, et qui est valorisée en y incluant toutes les incidences énergétiques annexes en amont de l'utilisation (c'est à dire la production, en ajoutant le transport, les pertes de distribution….)

En regard de la valeur ainsi calculée, le bâtiment obtient un label de performance exprimé en kWh/m²-an :

--BTHPE = bâtiment à très haute performance, soit 96

--BHPE = haute perfo, soit 80

--BBC = basse perfo, soit 50

--BEPAS = passive, soit 15

--et même BEPOS, pour une installation productrice = 0

Pour bénéficier de la performance usuelle BBC, il ne faut pas dépenser plus que

50.y6.E (énergie primaire en kWh ep) par m² SHON (surface hors œuvre nette) et par durée (1 an)

y6 est un coefficient de situation géographique (valeur allant de 0,8 à 1,5 selon altitude et ensoleillement)

   Copyright Formules-physique ©