PERMEANCE

perméance

1.La PERMEANCE fluidique ne ressemble en rien à la perméance électrique.

C'est la durée pendant laquelle un gaz (ou vapeur) traverse un matériau

Voir chapitre perméabilité fluidique

 

2.La PERMEANCE DIELECTRIQUE

Dimension L-2.M-1.T2.I2.A-1        Symbole L

Unité S.I.+ le Siemens par seconde et par stéradian (S/s-sr)

Nota : on trouve souvent (dans les livres de vulgarisation et sur Internet) la présente perméance confondue avec son inverse (qui est la réluctance) C'est une absurdité, car le mot perméance exprime bien une facilité, une imprégnation et ses dimensions sont très proches de celles des: admittance, capacitance, conductance, permittance, qui sont toutes des notions permissives.

Des erreurs de ce genre proviennent du XIX° siècle, quand ils confondaient volontiers l'induction avec l'excitation, l'impédance avec l'inertance, la masse avec le poids et le potentiel avec la force (ou "pouvoir") ! Il est temps de rectifier cela.

-formulations usuelles

L = 1 / W* ou L = /I’  ou L =l / S.m  ou L =I’ / T.l et L =I’ /L.i

avec L (S/s-sr)= perméance

W*(H-sr)= réluctance

Ω(sr)= angle solide dans lequel s'exerce le phénomène (4p sr dans le système S.I.+)

L(H)= inductance, T(Wb/m)= potentiel d’induction électrique, l(m)= déplacement, S(m²)= section, m(H-sr/m) = perméabilité magn., I'(A/sr) = potentiel d’excitation magnétique, i(A)= intensité, (F)(Wb)= FLUX de champ d'induction magnétique

 

3.Le COEFFICIENT de PERMEANCE

est le rapport  H / Bd.l   H est le champ démagnétisé, l est la longueur et Bd la densité du FLUX d'induction démagnétisant

 

4.La PERMEANCE SPECIFIQUE

nommée parfois RETICENCE, est une perméance (ci-dessus) x angle solide

(donc dimension L-2.M-1.T2.I2 )

   Copyright Formules-physique ©