INFLATION

inflation

Le Big bang est défini comme le départ d'une expansion (et non pas une explosion) de l'espace-temps.Cela signifie que dès la création, chaque coordonnée d'un point quelconque de l'espace s'est étirée soudain d'une certaine valeur (ainsi que le ferait lun ballon de baudruche en phase de gonflement) Puis, à partir de chaque nouveau point ainsi étiré, un nouvel étirement s'est à nouveau produit pour chacune des 3 coordonnées et encore et encore, répétitivement en chaque point ainsi nouvellement obtenu. Il n'y a pas de centre à ce phénomène, c'est une expansion permanente entre deux points nouveaux

Donc l’unité mesurant les longueurs s'est pareillement étirée à chaque instant (le mètre-étalon de l'origine du monde était nettement plus petit que celui de l'instant suivant) et ce qu'on pouvait mesurer à un certain moment de la vie de l'univers n'avait pas la même valeur qu'à un instant antérieur ou ultérieur, puisque l'unité de mesure entre 2 époques, était évolutive

Il est possible que le temps ait subi également cette expansion, ece ne serait pas à la même cadence, ni à la même échelle que celle des longueurs.On n'en tient pas compte dans les théories usuelles cosmogoniques

 

-le facteur d'échelle cosmique -- symbolisé F’é --

exprime la vitesse de variation de l'unité des longueurs (dlu) par rapport à la variation de l’unité du temps (dt) C’est donc F’é= dlu / dt

Cette grandeur est considérée comme positive, c'est à dire que les longueurs augmentent; mais il peut toutefois y avoir eu des fluctuations, entraînant des valeurs négatives pendant de courtes durées (on les nomme rétractations --et on utilise alors un paramètre de décélération [-d²l/dt² / dl²]--)

 

-l'expansion -- symbolisée hex --

représente la variation comparative du facteur d'échelle F’é au cours d'une certaine période, soit  hex DF'é/ dt (c’est à dire l’accélération de l'allongement)

1.son évolution est difficile à prèciser. On suppose toutefois que sa valeur a présenté un énorme sursautde courte durée (entre 10-35 s. et entre 10-32 s. après le Big Bang, et ce phénomène est nommé inflation.

Cette augmentation fut sans doute exponentielle et plus ou moins isotropique (les estimations de valeur du facteur d'échelle sont proposées en début d'inflation, autour de 1093 -avec une température de ~ 1027 K- puis la descente, aussi rapide, l'aurait ramené à 1020, pour tendre lentement et asymptotiquement, vers 10-18 la valeur actuelle

Les coordonnées variables afférentes à l’expansion (comme à l'inflation) sont dites coordonnées comobiles (l'unité de longueur est, à chaque instant, proportionnelle au facteur d'échelle)

L'énergie nécessaire pour provoquer et maintenir cette inflation pendant cette courte période est dite inflaton 

   Copyright Formules-physique ©