HYPERCHARGE

hypercharge

Une charge baryonique (une masse) est souvent elle-même alourdie par d'autres types de charges représentant diverses qualités de la particule : une charge électrique, une charge de couleur (forte), une masse magnétique ampérienne, une saveur, un isospin

On appelle hypercharge  une composition de charge électrique et d'isospin (qui représente lui-même une prise en considération de l'hélicité)

L'hypercharge est dite fortedans le cas particulier où il y a une charge de couleur etelle est dite faible dansle cas particulier où il y a une saveur portée

 

Dans le cas des baryons (fermions de Fermi-Dirac) l'hypercharge est faible et se formalise sous la relation Y 2(Q - T3) où Y est le nb.quantique d'hypercharge, Q est le nb. quantique decharge électrique et T3 le nb. quantique de la compo-sante disospin.

Par exemple:

-pour le fermion quark u (à hélicité gauche=left hand) Q = 2/3 & T3 = 1/2 >> Y = 1/3

-pour l'électron (à hélicité gauche) Q = -1 et T3 = 1/2 d'où Y = -1

-pour le neutrino (à hélicité gauche) Q = 0 et T3 = 1/2 d'où Y = -1

-pour le neutron Q = 0 et T3 = -1/2 d'où Y = 1

-pour les pions Y = 0

 

On estime en outre que les hypercharges faibles (à saveur) répondent à une loi de répartition dite  RELATION de GELL-MANN-NISHIJIKA généralisée  Y B + C + S

où Y est le nombre quantique d'hypercharge globale, B le nb quantique baryonique, C celui de saveur charmée et S celui de saveur étrange.

   Copyright Formules-physique ©