OPACITé

-opacité

Des rayons lumineux arrivant sur un corps récepteur se répartissent en :

--rayons réfléchis et rayons diffusés, pour ceux restant dans le milieu d'où ils viennent

--rayons absorbés dans le milieu d'accueil, qui eux-mêmes se répartissent en rayons diffractés et rayons transmis (plus ou moins facilement)

Si la transmission est facile, on la nomme transparence et si elle est difficile, c'est de l'opacité

On traduit tout cela grâce aux notions de réflectance (pour la réflexion), d'absorbance (pour l'absorption), de transmittance (pour la transmission dans le nouveau milieu)

-les coefficients affectés à ces notions sont tous du genre

coefficient = (puissance en cause / puissance incidente)

Le coefficient d'opacité est i*q égal à (1 – coeff. de transparence)

Il correspond à une transmittance mauvaise (et quand il atteint son maximum, soit 1 , plus rien ne traverse, ni ne chemine, dans le matériau)

Plus il est élevé (proche de 1), plus il est difficile de voir progresser un rayon lumineux dans le corps qui est dit opaque

 

Le coefficient de transparence (ou indice de transparence) est au contraire un bon coefficient de transmittance, permettant entre autre la surcharge de couleur sur des supports photos

Quand le coeff de transparence est égal à 0, c'est comme si le matériau n'existait plus, au niveau de la pérennité des rayons

Le coefficient de transparence (ou indice de transparence) des vitrages usuels est proche de 0,90

 

La densité optique est le logarithme de l'opacité

 

 

   Copyright Formules-physique ©