PANNEAU SOLAIRE

-panneau solaire

La technique photovoltaïque permet de transformer l'énergie lumineuse

(usuellement solaire) en électricité. Les appareils permettant cette transformation

énergétique sont dits ‘’panneaux solaires’’

Un ensemble de panneaux groupés est dénommé batterie solaire 

Les photons lumineux traités sont surtout ceux de la zone 500 à 700 térahertz .

La force électromotrice produite en initiation est # 0,6 Volt, ce qui implique de mettre en série plusieurs cellules pour atteindre une pointure d'utilisation courante (12 Volts par exemple)

PUISSANCE d'un panneau solaire

La puissance produite est exprimée en Watt-crête (Wc) mais la puissance dépensée (fournie au système utilisateur) est exprimée en Watts

Un Watt-crête (Wc) est un Watt obtenu sous un très fort éclairement solaire (la puissance surfacique) de 10 3 W/m² à température ambiante de 25°C

On définit la puissance d'un panneau par rapport à la base suivante :

1 m² récepteur, soumis à un éclairement (flux surfacique solaire) de 1000 W/m²  pendant un ensoleillement de 1000 heures par an et sous 25°C de température, produira une énergie annuelle de 1000 Watt-crête /m²

donc ceci implique que ce m² aura, au bout de 1000 h. produit 1000 kWh sous 25°

Il faut bien remarquer que cette valeur basique est très idéalisée, car en pratique l'éclairement moyen sur Terre n'est que de 168 W/m² et la température moyenne terrestre n'est que de 18 degrés.

Par contre le taux d'ensoleillement est souvent > 1000 heures par an (1300 à 2000 h/an en France) 

 

RENDEMENT PHOTOVOLTAÏQUE

La valeur théorique évoquée ci-dessus doit donc être modulée -en pratique- selon les considérations suivantes :

-variations d'ensoleillement (+ 30% à + 100% des valeurs évoquées, en France continentale, du nord au sud)

-variation de la température extérieure (+ ou - 20 % par degré par rapport à la base des 25°C)

-de la qualité technologique du panneau : leur rendement est actuellement compris entre 11 et 20% (avec des extrêmes à 40% , mais plus onéreux)

-pertes liées au transport aérien ultérieur de l'électricité jusqu'à l'utilisateur (3 à 4% surtout par  effet Joule)

Il reste en moyenne # 12% des 103 kWh ci-dessus idéalisés, soit 120 kWh utilisables annuellement (par m² de panneau installé)

   Copyright Formules-physique ©