RéSISTANCE (en science PHYSIQUE)

-résistance (en Physique)

La notion de résistance est explicite et générale: il s’agit d’une opposition à

l’expression d’un phénomène, conditionnée par les caractéristiques du milieu dans lequel elle s'exprime
On distingue 3 familles de résistances :
1.Les 6 résistances RELATIVES à l’action
Elles ont une définition similaire de la forme : R= a / Xm² où Rg est la résistance, a est l'action et Xm  est une grandeur portée par le milieu
La formule montre que -- à action constante-- la résistance est forte quand il y a de petites charges du milieu
-1.1.résistance électrique (symbolisée Ré) = opposition au passage d’un courant électrique
le Xm (de l'équation générale ci-dessus) est alors Q(charge électrique)
On a ici  Ré = a / Q²
Soit dimensionnellement >> (L2.M.T-3.I-2) = (L2.M.T-1) / ( I.T)²
-1.2.résistance énergétique (symbolisée Rn) = opposition à la transmission d'une.masse.
Cette résistance est dite impédance énergétique (ou inertance spatiale)
le Xm (de l'équation générale ci-dessus) est alors m (la masse)
On a ici  R= a / m²
Soit dimensionnellement >> L2.M-1.T-1 = (L2.M.T-1) / ( M)²
En cas particulier, ce peut être une résistance acoustique
-1.3.résistance visqueuse (appelée viscosité dynamique et symbolisée η )
opposition au glissement entre plusieurs lignes de courant d’un fluide (et opposée au débit)

Le Xm (de l'équation générale ci-dessus) devient (V)1/2) (V étant le volume)

On a ici  η = a / (V1/2)²
Soit dimensionnellement >> L-1.M.T-1 = (L2.M.T-1) / (L3/2 
-1.4.résistance hydraulique (dite impédance hydraulique, symbolisée Zh)
le Xm est alors V le volume
On a ici  Zh = a / (V)²
Soit dimensionnellement >> L-4.M.T-1 = (L2.M.T-1) / (L3  
-1.5.résistance magnétique  symbolisée S* = opposition au développement de phénomènes magnétiques
le Xm est alors (la masse magnétique ampèrienne)
On a ici  S* = a / (K)²
Soit dimensionnellement >> M.T-1.I-2 = (L2.M.T-1) / (L.I
-1.6.résistance thermique (symbolisée Q*) = opposition au passage de la chaleur
le Xm (de l'équation générale ci-dessus) devient (T.Θ1/2)  (une charge thermique)
On a ici  Q* = a / (ch. therm.)²
Dimensionnellement on a L².M.T-3-1= (L2.M.T-1) / (T.Θ1/2
Toutes ces résistances répondent aussi à la formule :
RP x da  où Rg est la résistance, P est le facteur de milieu et  da une dispersion angulaire (exprimée en seconde/ mètre-stéradian). Exemples :
Résistance électrique R = ζ‘(inductivité)x da
Résistance magnétique S* = z‘(perméabilité)x da
Résistance énergétique Zé = G (constante de gravitation)x da
Résistance thermique Q* = f*w(facteur équivalent thermique)x da
2.Lrésistance MECANIQUE

Au sens strict, une résistance mécanique est une force d’opposition envers une autre force, antérieurement établie

Mais en langage pratique -- toujours friand de raccourcis-- une résistance mécanique est devenue une résistance surfacique (c’est à dire une force répartie sur une surface, donc une pression)

Cette résistance mécanique (surfacique) a en outre reçu une énorme quantité de synonymes ou adjectifs, selon l’utilisation >>>
résistance de cisaillement, à la compression, d’écrasement, de fatigue, de flambage, de flexion, de fluage, de friction, de frottement, de glissement, des matériaux, nominale, de rupture, du sol, de torsion, de traction, etc
Voir chapitre spécial

 

3.Les RESISTANCES DIVERSES
Le mot “résistance” a été utilisé à toutes les sauces >>

-la résistance à la diffusion de vapeur = opposition à la diffusion d'une vapeur à travers un corps

C'est le produit (perméabilité magnétique x épaisseur du matériau)

-le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur 

Bien que la terminologie soit très proche de la précédente, il s’agit ici de ce qu’on nomme aussi le coefficient de conduction k* (qui fait intervenir la température)

-la résistance de viscosité électrique
opposition d’un gaz à la formation d'une étincelle entre 2 électrodes soumises à une d.d.p. électrique
 
 
-la résistance hydrostatique
est la résistance mécanique (différence de pression) entre l’extérieur et l’intérieur d’un corps creux immergé
-la résistance de cohésion
est une pression préservant la cohésion d’un solide
-les résistances filles d’impédances
-la résistance énergétique (ou gravitationnelle spatiale) est une impédance énergétique spécifique (dite inertance) répartie dans un angle solide
-la résistance énergétique surfacique est une impédance caractéristique, répartie dans un angle solide
-la résistance énergétique volumique est une impédance spécifique, répartie dans un angle solide
-la résistance hydraulique est une viscosité dynamique volumique
--la résistance électrique (ou impédance normale) est une impédance intrinsèque (ou de milieu) répartie dans un angle solide
-la résistance-objet (composant matériel)
certains la nomment résisteur (pour conserver le mot résistance à la grandeur exprimant la fonction de résister)--le nom anglais est resistor--
-une magnétorésistance est une résistance évolutive avec le champ magn.
-la photorésistance est la qualité d’un objet dont la résistance électrique varie en fonction de la lumière reçue
-une thermistance est un objet dont la résistance électrique varie en fonction de la température reçue
GRANDEURS EVOQUANT l’IDEE de RESISTANCE
Compliance—Constriction—Elastance--Inertance—Réluctance--Viscosités
GRANDEURS EVOQUANT l’IDEE OPPOSEE à une RESISTANCE
(donc de facilité) >>> Admittance—Conductance—Fluidité—Inductance—Mobilité—Perméance--Permittance
   Copyright Formules-physique ©