PULSATION (en science PHYSIQUE)

-pulsation

La pulsation est une unité de fréquence (1 pulsation = 2p  Hertz = 6,2831 Hertz = donc un nombre précis de Hertz).

Mais on trouve cependant fréquemment la pulsation propulsée au rang de grandeur dans beaucoup de formules ou glossaires, ce qui est totalement illogique, car aucune unité n’a sa place dans une formule (une formule comporte des grandeurs et des coefficients, mais sa cohérence  implique sa totale indépendance envers toute unité ou toute valeur numérique)

La pulsation est trop souvent présentée comme une fréquence angulaire, (c'est à dire une répétitivité angulaire en un certain temps, c'est à dire une vitesse angulaire), mais c'est faux: elle n'a rien d'angulaire: c'est une unité toute simple de fréquence. Ce n'est pas parce qu'elle vaut 6,28 Hertz qu'elle peut avoir un rapport quelconque avec un angle !

On trouve aussi le terme de "période de pulsation": terme stupide, puisque

cela signifie sémantiquement  "temps d'une fréquence" or le temps de l'inverse d'un temps, ne veut vraiment rien dire !

On lit aussi très souvent "pulsation propre", pour parler de vitesse angulaire; c'est faux: une pulsation--propre ou pas--reste toujours unité de fréquence

Les médecins, de leur côté, ne s'y trompent pas, puisque la fréquence cardiaque est comptée en pulsations

Dans un grand nombre de formules baroques, on trouve l'unité de fréquence - dite pulsation-, symbolisée par w , symbole universellement réservé aux vitesses angulaires. C'est pitoyable !

 

 Exemples d'erreurs du rôle joué par l'unité nommée pulsation

1°-il est souvent écrit que fp est une pulsation propre dans la formule    caractérisant une zone de non-amortissement, dans un circuit possédant selfs et capacités:  f= 1 / (L.C)1/2  

L et C (selfs et capacités, exprimées en Henry et Farad)

mais fest dite pulsation propre, ce qui est un abus de langage puisque c'est une fréquence (exprimée en Hertz) et quand on trouve (2p) ce n'est pas un nombre, mais un paquet de 6,28 Hertz

Que devrions-nous penser si--dans un exemple parallèle-- on parlait d’une surface--propre à un domaine agricole--en la nommant hectare propre ?

 

2°-dans un cas voisin, une fréquence fest parfois dite pulsation amortie, quand il s'agit d'une zone d’amortissement d'un circuit électrique avec R, LC

Ce qu s’exprime par la formule f= [(1 / L.C) - (R / 2L)² ]1/2 

avec la même remarque que ci-dessus : fa représente une fréquence et pas une pulsation, qui n’est qu’une unité !

Dès que 2p apparaît dans une de leurs formules où ils osent parler de pulsation, c’est un paquet de 6,28 fois l'unité Hertz. Si l'on choisissait à la place, comme unité le kiloHertz (1000 Hz), on n’aurait pas l’idée de lui conférer le statut de vitesse angulaire !

 

3°-le mot pulsation apparait dans les circuits de filtre H.F

On relève par exemple sur Internet, des énormités du genre

H(j.ω) = j.R.C / (1 + j.R.C)  ou encore  ω = 1/ R.C  

où ω est dite "pulsation ou fréquence radiale". C'est faux, car ce ω est une  fréquence qui n'a nulle relation avec des notions angulaires ou radiales

Une vitesse angulaire est le balayage d'angle (dimensionnel) en un certain temps, alors que la fréquence est le balayage d'un quelconque phénomène (adimensionnel) en un certain temps

   Copyright Formules-physique ©