POTENTIEL (en science PHYSIQUE)

-potentiel (en Physique)

Le terme général de potentiel signifie>>  grandeur énergétique disponible, prête à être produite et utilisée

En Physique, un potentiel est en général la circulation d'une grandeur. On distingue :

LES POTENTIELS ÉNERGÉTIQUES

-premier type de potentiel énergétique

Des potentiels qui sont en fait des ENERGIES, car il s'agit de la circulation d'une force >>> dimension (bien sûr celle d'une énergie) >> L2.M.T -2  dont :

-le potentiel (mot tout seul, en abrégé de potentiel d'énergie)

-le potentiel énergétique stricto sensu

-le potentiel mécanique (ou travail) , potentiel d'une force, avec comme cas particulier le potentiel des marées)

-les potentiels énergétiques irréguliers (centrifuge, de cœur dur, de Gauss, de Morse,de Yukawa)

-le potentiel d'ionisation (arrachement des électrons)

-le potentiel harmonique concernant les particules

-le potentiel hydraulique

-le potentiel matriciel (ou de pression capillaire ou de rétention d'eau)

-le potentiel thermodynamique

-le grand potentiel

-deuxième type de potentiel énergétique

Le potentiel d'impulsion (dimension  L2.M.T -1 ) qui est la circulation d'une impulsion

Donc c'est une action

-troisième type de potentiel énergétique

le potentiel de transport (ou potentiel de vitesse)

(dimension L2.T -1 ) qui est la circulation d'une vitesse

et le potentiel de pression (dimension L.M.T -2) qui est la circulation d'une tension superficielle et qui est également une force (pression x surface)

 

LES POTENTIELS THERMO-CHIMIQUES comprenant :

-le potentiel chimique stricto sensu L2.M.T -2 = circulation d'une force  F

-le potentiel molaire (ou enthalpie molaire) L2.M.T -2.N-1= circulation d'une impulsion molaire

-le potentiel électrochimique qui est un cas particulier de ci-dessus

-le potentiel thermique stricto sensu  L2.M.T -3.Θ1/2

-le potentiel thermodynamique entropique L2.M.T -2-1 = circulation d'un champ dynamique entropique

-le potentiel hydrique  M.T -2.N-1

-le potentiel hydrogène (ou pH)

 

LES POTENTIELS d'INDUCTION 

Chacun d'eux est une entité-charge linéique répartie dans un angle solide 

-le potentiel d'induction gravitationnel 

c'est la charge d'induction gravitationnelle (dite charge mésonique), divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement L3.T-2.A / L. A = L2.T -2

c'est la circulation d'une accélération 

-le géopotentiel  (cas part° de potentiel d'induction gravitationnel) = circulation d'accélération

-le potentiel explosif (cas de potentiel d'induction gravitationnel) = circulation d'accélération

-le potentiel d'induction gravitationnel conjoint  L.T -1   = circulation d'une fréquence

-le potentiel d'induction électrique c'est l'entité d'induction électrique P, divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement 

L3.M.T-3.I-1.A / L. A = L2.M.T -3.I-1  c'est la circulation d'un champ d'induction électrique E

-le potentiel électrostatique, L2.M.T -3.I-1 cas particulier de pot+. d'induction élect., pour des charges électriques statiques

-le potentiel de Debye  L2.M.T -3.I-1  cas particulier de pot+. d'induction élect., pour charges électriques de particules

le potentiel d'oxydo-réduction (encore un cas particulier de pot+. d'induction élect. ci-dessus)

-le potentiel d'induction magnétique 

c'est l'entité d'induction électrique P, divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement 

L2.M.T-2.I-1.A / L. A = L.M.T -2.I-1   c'est la circulation d'un  champ d'induction magnétique B

-le potentiel intrinsèque  L.M.T -3.I-1.A   = circulation d'une électrisation E' 

 

LES POTENTIELS d'EXCITATION 

Chacun d'eux est une charge induite linéique répartie dans un angle solide

-le potentiel d'excitation gravitationnel 

c'est l'entité d'excitation gravitationnelle (la masse) divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement 

 

M / L. A = L-1.M.A -1   C'est j*, et c'est la circulation de g'(champ d'excitation gravitationnel)

-le potentiel d'excitation gravitant (conjoint)   T -1.A-1  = circulation d'un champ dynamique

-le potentiel d'excitation électrique 

c'est l'entité d'excitation électrique (la charge Q) divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement 

T.I / L. A = L-1.T.I.A -1  c'est W = circulation d'un champ d'excitation électrique D 

-le potentiel d'excitation magnétique 

c'est l'entité d'excitation magnétique (la masse magnétique ampérienne K) divisée par une distance et divisée par l'angle solide de répartition, soit dimensionnellement 

L.I / L. A = I.A -1  c'est la circulation d'un champ d'excitation magnétique H

 

LES POTENTIELS NUCLÉAIRES, comprenant :

-le potentiel nucléaire gravitationnel   L-1.M².A -1 

-le potentiel nucléaire électromagnétique   L-1.T2.I2.A -1  

-le potentiel NN ---

En outre, les adjectifs: tournant, central, coulombien, électrolytique, quantique, scalaire, vectoriel...définissent la particularité (ou le lieu d’application) du potentiel en cause.

Attention:  on lit parfois potentiel statique : ça ne veut rien dire, car ce peut être un potentiel électrostatique, ou thermostatique, ou magnétostatique, etc...

On lit aussi parfois l'expression "champ de potentiel": ce qui ne veut vraiment rien dire, car un potentiel, c'est la circulation d'un champ, donc le "champ d'une circulation de champ", c'est le serpent qui se mord la queue ?) 

Par CONTRE,  le GRADIENT d'un POTENTIEL ou la DÉRIVÉE D'UN POTENTIEL (par rapport à la direction) est un CHAMP

Alors le tableau énumératif ci-dessus se lit à l'envers . Exemples :

grad(potentiel énergétique L².M.T -2 ) est un champ de forces

grad(potentiel d'induction gravitationnel L².T -2) est un champ d'accélérations

grad(potentiel d'excitation magnétique I.A-1 ) = champ d'excitation magnétique, etc

 

Par ailleurs, un potentiel d'interaction est égal à (FLUX de champ) / longueur

 

PUITS DE POTENTIEL

Un puits de potentiel est une zone où sévit un potentiel énergétique minimal

(c'est souvent une cuvette, symétrique ou non)

   Copyright Formules-physique ©