ONDES GRAVITATIONNELLES

-ondes gravitationnelles

 

La Relativité prévoit des ondes gravitationnelles, en principe symétriques

des ondes électromagnétiques. Elles furent historiquement nommées ondes gravifiques

Elles sont générées par la variation (la vibration) du champ gravitationnel de l’espace (g)

Comme toutes ondes, elle sont caractérisées par leurs paramètres classiques >> Equation--Fonction--Fréquence--Longueur--Nombre(et vecteur)--Période--Phase--Vitesse (et célérité)

On a beaucoup de mal à percevoir les ondes gravitationnelles, car leur amplitude est très faible (au mieux 10-22 m)  et seules peuvent être aperçues celles provenant d'énergies astrales extrêmes (fusion de trous noirs, explosions d'étoiles à neutrons ou de supernovas....)

Pour les mesurer, on définit un Taux de déformation géométrique (donc un

allongement (Δl / l )  Les valeurs de ce taux, selon les objets célestes susceptibles de nous apporter des ondes gravitationnelles sont de l’ordre de 10-18 à -23

-Birkoff (théorème de)

Un corps astral de symétrie sphérique ne peut pas engendrer d’ondes

gravitationnelles, car il n'a pas alors de possibilité de présenter un champ gravitationnel inducteur variable

Puissance d’une onde gravitationnelle

 

Les astres dégageant des ondes gravitationnelles développent une puissance de :

 

P = G.m².l4.f 6 / Ω.c5 où :

 

P= puissance (W), G (m3-sr/ kg-s²)= constante de gravitation, l(m)= distance, f(Hz)= fréquence de rotation, Ω(sr)= angle solide dans lequel se déroule le phénomène

 

et c(m/s)= constante d’Einstein

 

Pour une paire de pulsars P est ~ 1022 Watts et pour des supernovae plus lontaines on trouve jusqu’à P= 1050 Watts

 

-ondes de matière (ou ondes de de Broglie)

Ces ondes-là sont très différentes des ondes gravitationnelles (elles ne viennent pas del'espace, mais elles affectent les particules massiques, dont elles permettent d’expliquer les propagations, diffractions et interférences) Voir chapitre spécial

-ondes de gravité

Ce terme est utilisé pour des ondes totalement différentes des ci-dessus, car il s'agit ici des mouvements d'un fluide soumis à la pesanteur terrestre

Voir chapitre spécial

 

 

   Copyright Formules-physique ©