MUR de PLANCK et UNITéS de PLANCK

-mur de Planck et unités de Planck

Les questions sur le Big Bang (instant initial de notre univers) ont amené Max Planck à définir une limite (très proche du point zéro de la création) en-deçà de laquelle les lois de notre Physique actuelle n'étaient plus valables .

On nomme cette barrière mur de Planck, au-dessous duquel ne restent que des supputations

Les paramètres usuels du mur de Planck sont :

 -la longueur de Planck(lP) = distance en dessous de laquelle les effets quantiques gravitationnels du vide doivent être pris en compte (car ils perturbent la structure de l’espace-temps) : l= [h.G / c3]1/2       

h= moment cinétique quantifié, dit "Dirac h", valant 1,054.10-34J-s/rad

G = constante de gravitation (8,385.10-10m3-sr/kg-s² )

c(m/s)= constante d'Einstein (2,99792458 .108m/s)

La valeur de lP est  l= 1,616.10-35 m.

-l'énergie de Planck

Énergie nécessaire pour investiguer aux distances de l’ordre de la longueur de Planck (soit 1,616.10-35 mètre) Elle est de l'ordre de 1027 eV (soit 4.1019 Joules)

-temps de Planck

Temps nécessaire pour que la lumière franchisse la longueur de Planck (ci-dessus)

t= (G.h / c5)1/2

avec G(m3-sr/kg-s²)= constante de gravitation (8,385.10-10 m3-sr/kg-s²)

c(m/s)= constante d'Einstein(2,99792458 .108 m/s)

h = moment cinétique quantifié, dit "Dirac h", valant 1,054.10-34 J-s/rad

La valeur du temps de Planck  tP est 5,39056.10-44 seconde

Au temps de Planck, l'univers était dans un état de la plus haute symétrie

-température de Planck

C'est T = 1,415.1032 K ,calculée à partir de   T= mP.c² / k (où k est la constante de Boltzmann)

-masse de Planck (mP) est égale à (c.h / 2G)1/2 

soit  2,177.10-8 kg (ou 1,221.1019 Gev/c²)

-FLUX de Planck  c'est le FLUX d'excitation gravitationnel, applicable pour le cas de la masse de Planck

L*= m/ Ω  = la masse de Planck ramenée à l'angle solide (qui vaut ici 12,56 sr)

-autres unités de Planck

A partir des grandeurs de Planck définies ci-dessus, on peut calculer d'autres paramètres de Planck, par application des formules usuelles de la Physique (comme la pression, l'impédance, la masse volumique et tout ce qu'on voudra....)

Mais l'intérêt de leur utilisation est mineur, car il n'est pas très utile de savoir ce que signifient les valeurs de grandeurs à ces mesures extrêmes, surtout que le facteur d'échelle, très évolutif et très inconnu à ces moments-là, perturbe totalement la notion même de mesure

   Copyright Formules-physique ©