BOSONS

-bosons

Les bosons  sont les particules répondant à la statistique de Bose-Einstein

Ils ont un spin entier (donc pouvant se superposer sur un autre état quantique similaire) ce qui implique qu’ils aient un comportement grégaire 

On  distingue 2 familles de bosons:

1.LES BOSONS-HADRONS

sont des composites (combinaisons) de plusieurs particules élémentaires massiques

-il y a d’une part des mésons non chargés

(quarkonium, bosons η, ω, Φ, et divers bosons neutres comme kaon, pion, etc)

qui sont composés de (quarks + antiquarks) et qui possèdent:

-une masse (donc sensibles à la force de gravitation)

-plusieurs couleurs (donc sensibles à la force forte)

-une saveur (donc sensibles à la force faible)

-0 charge électrique (donc insensibles à la force électromagnétique)

-il y a d’autre part des mésons électriquement chargés

(pion, B, Δs, kaon chargé + ou kaon chargé - etc)

qui sont aussi composés de quarks + antiquarks) et qui possèdent:

-une masse (donc sensibles à la force de gravitation)

-2, 3 ou 4 couleurs (donc sensibles à la force forte)

-une saveur (donc sensibles à la force faible)

-et 1 charge électrique (donc sensibles à la force électromagnétique)

voir leurs caractéristiques détaillées dans le tableau (PARTICULES) en exergue 

 

2.LES BOSONS de JAUGE   sont des particules totalement différentes des bosons-hadrons ci-dessus. Ce sont des particules très primaires, ayant comme fonction de susciter les interactions entre 2 charges induites de même nature.

Il y a trois types de bosons de jauge, qui découlent l’un de l’autre :

Une énergie élémentaire du milieu universel (énergie proche de point zéro) est une zone microscopique, représentable comme une boule d’énergie pure (bien sûr sans masse, puisque ce n’est encore que de l’énergie non transformée) ayant une vibration propre.

Ce fragment d’énergie vibrante est dénommé boson de Higgs (1° type de boson de jauge)

Un ensemble de ces bosons ayant même fréquence constitue un champ de Higgs

Quand ces bosons sont soumis à l’intervention d’un potentiel inducteur gravitationnel (qualité intrinsèque du vide), il y a création de masse, puisque :

énergie du boson(dim° L2.M.T-2) / potentiel inducteur(dim° L2.T-2) = masse.

Cette masse créée est portée par un boson MBI (dit aussi boson-vecteur ou boson-véhicule (le second type bosonique)

Ce boson MBI va ensuite être transformé par un champ intermédiaire pour devenir un boson médiateur (élément du champ médiateur CM) c’est le troisième type de boson de jauge

Ce dernier boson médiateur est alors capable d’initier une force d’interaction (F) en se mariant avec 2 charges induites (chi) similaires >>>

F = force = (charge induite)²x(champ médiateur) --c’est la loi de Newton--

 

Il y a 4 cas pour ces bosons de jauge, dépendant du type et de la fréquence de vibration des bosons de Higgs initiaux :

1.cas de la gravitation (vibration longitudinale)

Le boson de Higgs est alors dit graviton, le boson véhicule est la particule X et le boson médiateur est une élastance linéique mécanique (j*) La force d’interaction est

 F = (m1.m2).j*   ou bien, en formulation standard de la loi de Newton F = (m1.m2).(G / l².W)  où m1 et 2 sont les 2 masses, l(m) est la distance entre les 2 masses, G est la constante de gravitation [8,385.10-10 m3-sr/kg-s²], j*(m/kg-s²) est l’élastance mécanique linéique et  W est l’angle solide où se déroule l’interaction (4p sr)

 

2.cas de la gravitation conjointe (vibration transversale)

Le boson de Higgs est alors dit boson de Madala, le boson véhicule est le gluon et le champ médiateur est la couleur (K*) La formulation de la force (dite force forte) est

FF = (Q’1.Q’2).K*  ou bien  FF = (Q’1.Q’2).(Y/ l².W)  où Q’1 et 2 sont les 2 impulsions, Y(m-sr/kg) = facteur de Yukawa [9,32.10-27 m-sr/kg], K*(m-1-kg-1) est la couleur

 

3.cas de l’électricité (vibration verticale G)

Le boson de Higgs est alors dit boson Higgs h0, le boson véhicule est le photon et le boson médiateur est l’élastance linéique électrique. La formulation de la force est la loi de Coulomb :

F = (Q1.Q2).(z’/ l².W)   ou bien F = (Q1.Q2).éél   où Q1 et 2 sont les 2 charges électriques, 

z= inductivité du vide [1,129.1011 m-sr/F] et éél = élastance électrique linéique (en df/m)

 

4.cas du magnétisme (vibration verticale D)

Le boson de Higgs est alors dit boson BEHHGK, le boson véhicule est le boson W (ou Z) ,le champ (boson) médiateur est la saveur. La formulation de la force (dite force faible) est

 

= (K1.K2).(m0/ l².W) ou bien = (K1.K2).S  où K1 et 2 sont les 2 masses magnétiquesm0 est la perméabilité du vide [1,256.10-5 H-sr/m], S’ est la saveur (en kg/m-s2-A²)

 

Exemple en gravitation conjointe : Higgs de Madala fabrique un gluon (boson-MBI de dimen° M, comme vu ci-dessus) qui va donner un champ médiateur (dit couleur, dimension L-1.M-1) et celui-ci, en agissant simultanément sur 2 charges induites (ici deux impulsions dim° L.M.T-1) donne une force d’interaction (dim° L.M.T-2) C’est la force d’interaction Forte

 

Les masses des bosons-MBI dépendent de l’état vibratoire de la boule d’énergie initiale (du boson de Higgs) théoriquement  masse = h.n / c², soit ~10-50.n (en unités S.I.+) 

Ce qui veut dire que :

-les bosons de Higgs n’ont pas de masse (énergie pure)

-les bosons MBI ont une masse (la particule X, environ 10-72 kg), le gluon (de 10-39 à 10-33 kg), les photons (de 10-69 à 10-43) kg, les bosons W & Z (10-25 kg, le boson Y(10-30 kg)

Les bosons W,Z provoquent une brisure de la symétrie massique de la particule sur laquelle ils déposent le magnétisme.En effet, la superposition du (W/Z), perturbe la répartition massique antérieure de la particule, ce qui en détruit la symétrie. 

Les bosons W/Z ont une durée de vie moyenne de 10-8 seconde

Le boson BEHHGK a une durée de vie de 10-23 seconde, donc il faut vraiment faire vite pour le pincer.

Tous ces bosons de jauge ont la même fonction : favoriser une interaction entre 2 charges induites semblables. Ils acquièrent fugacement une masse (à travers les MBI), mais elle est transmutée immédiatement en un champ médiateur. Donc tous ces bosons de jauge n’entrent pas dans la fabrication des masses composites de la matière (les quarks, électrons, neutrinos, les baryons ou autres composants…. des étoiles) Il est faux de dire que les bosons de Higgs confèrent la masse aux particules composées (fermions ou hadrons) Celles-ci puisent leur masse directement dans le champ des charges mésoniques. Elles n’ont pas besoin des Higgs pour naître ; elles n’en ont besoin que pour vivre ultérieurement (dans leurs interactions, ce qui signifie ‘’leurs mouvements’’)

   Copyright Formules-physique ©