BOSONS

-bosons

Les bosons  sont les particules à spin entier (donc pouvant se superposer, bien qu'ayant un même état quantique)  On en distingue 2 familles :

1.LES BOSONS-HADRONS

-d'une part les mésons non chargés

(quarkonium, bosons η, ω, Φ, et divers neutres comme kaon, pion, etc)

Ils sont composés de (quarks + antiquarks) et possèdent:

-une masse (donc sensibles à la force de gravitation)

-plusieurs couleurs (donc sensibles à la force forte)

-une saveur (donc sensibles à la force faible)

-0 charge électrique (donc insensibles à la force électromagnétique)

-d'autre part les mésons chargés

(pion, B, Δs, kaon chargé + ou kaon chargé -, etc)

Ils sont composés de quarks + antiquarks) et comportent:

-1 masse (donc sensibles à la force de gravitation)

-2, 3 ou 4 couleurs (donc sensibles à la force forte)

-1 saveur (donc sensibles à la force faible)

-1 charge électrique (donc sensibles à la force électromagnétique)

voir leurs caractéristiques détaillées dans le tableau (PARTICULES) en exergue 

 

2.LES BOSONS-VÉHICULES (ou MÉDIATEURS)  sont les transporteurs d'énergie, permettant à une particule induite d'interagir, à distance, avec une autre particule induite similaire.

Il y a quatre modèles de bosons-véhicules >>>

-les photons  servent aux interactions entre 2 charges électriques induites Q

-les gluons  servent aux interactions entre 2 couleurs induites Q'

-les gravitons servent aux interactions entre 2 masses induites m

-le boson de BEHHGK (ex boson de Higgs, dit aussi boson scalaire) et les bosons (W+),(W-),(Z°) servent aux interactions entre 2 saveurs K

Le boson de BEHHGK a une masse de 126 Mev/c² (soit 2,2.10-28 kg) et, dés son apparition, il se désintègre en diverses particules, dont l'un des trois autres bosons massiques ci-après (ses enfants" pourrait-on dire) dénommés W+ (parce qu'élec-triquement positif), W- (parce qu'électriquement négatif) et Z0 (parce qu'électriquement neutre)

Ils ont évidemment chacun unes masse moindre que le BEHHGK (80,4 Mev/c² pour les W et 91,2 Mev/c²  pour le Z)

Ce sont W & Z qui vont assurer le support de la force d'interaction faible entre les saveurs (masses magnétiques ampériennes) K

Le boson de Higgs (ou de BEHHGK) cause (et transmet) la qualité de briser la symétrie massique de la particule sur laquelle va s'installer la saveur qu'il a induite. Ladite particule porteuse  sera donc plus lourde que le laissait penser sa base massique originelle

La relation entre deux des charges induites de même nature ci-dessus, est toujours exprimée par la loi de Newton-Coulomb:

--en  gravitation (ce sont deux masses)  >> F = m1.m2.G.(1 + αg) / Ω.l²

(1 + αg ) est le coefficient de couplage, où l’on distingue la constante de couplage αg qui vaut # 10-39 à 40 (valeur variable selon la taille des constituants massiques)

m1 et 2 sont les masses qui interagissent, situées à une distance l l'une de l'autre et G est la constante de gravitation,

--en interaction forte, ce sont deux couleurs

on a F = Q’f1.Q’f2.Y(1 + αF) / Ω.l²

F(N)= force de liaison qui se crée par le truchement des bosons -véhicules gluons échangés entre Q’f1 et Q’f2 (m-kg/s) qui sont des couleurs interactives, Y   est le facteur de Yukawa (le facteur de milieu pour la gravitation conjointe) et αF est la constante de couplage de la force forte

--pour les charges électriques, on a F = Q1.Q2.ζ’(1 + αé) / Ω.l²

F(N)= force de liaison qui se crée par le truchement du photon-véhicule échangé entre Q1 et Q2 ,les charges électriques interactives, ζ’ est l’inductivité (le facteur de milieu pour l’électricité) αé est la constante de couplage de l’électricité (structure fine) et

Ω(sr)= angle solide dans lequel s’exerce l’interaction

--pour l’interaction faible (entre deux saveurs) , on a

F = K1.K2.μ(1 + αm) / Ω.l²

F(N)= force de liaison qui se crée par le truchement des bosons -véhicules Higgs (BEHHGK), W ou échangés entre K1.et K2(A-m) qui sont des masses magnétiquesμ  est la perméabilité magn. (le facteur de milieu pour le magnétisme) αm est la constante de couplage du magnétisme et Ω(sr) est, comme toujours, l’angle solide dans lequel s’exerce l’interaction

   Copyright Formules-physique ©