COORDONNéES ASTRALES et GéOGRAPHIQUES

-coordonnées astronomiques et géographiques

LES BASES de REPÈRES

-l'amplitude  astronomique est la longueur maximale (valeur zénithale) de l’arc décrit par un astre, entre ses lieux de levant et de couchant

-le cercle horaire est l'équivalent d 'un méridien terrestre, sur la sphère céleste 

-l'écliptique   est le cercle, de rayon égal à celui du grand cercle céleste, recevant projection de la trajectoire apparente du soleil par rapport à la Terre en 1 journée

Son plan est incliné de 23° 26 (+ ou - 9 secondes d'arc) par rapport à celui du grand cercle (c'est le plan dans lequel apparaissent les éclipses)

Cet angle d'inclinaison explique que le soleil ne se lève à l’est qu’au solstice  (entre temps, il se lève de façon variable et continue entre le N.E et le S.E)

-l'élévation est le dénivelé vertical entre un plan de référence (mer ou sol ou plancher) et le sommet d'un objet visé 

-le grand cercle céleste  est la projection du cercle équatorial terrestre sur la sphère céleste

-la méridienne est la ligne de section entre le plan d'un méridien et un autre plan -celui-ci souvent considéré horizontal, mais pas forcément-

-le point gamma est le synonyme du point vernal de printemps

-le point oméga  est le synonyme du point vernal d'automne

-le point vernal de printemps  est l'intersection de l'écliptique avec le grand cercle céleste.Il est actuellement dans le signe zodiacal des Poissons (cette appartenance varie au cours des siècles, par suite de la précession de l'équinoxe >>> antérieurement, il sortait de la constellation du Bélier, il y a 2000 ans)

-le point vernal d'automne  est l'autre intersection de l'écliptique avec le grand cercle céleste, à 180° de celui du printemps. 

-la sphère céleste est une sphère théorique de rayon quelconque, dont le centre est la Terre

 

LES COORDONNÉES ANGULAIRES

-l'angle horaire  est l'angle entre le plan du méridien local et celui du cercle horaire

-l'ascension droite est l'angle entre la visée du point vernal et la position du rabattement géométrique d'un astre sur l'équateur

-l'azimut est l'angle plan entre la direction de l'astre et la direction du nord géographique

-la déclinaison astrale (terme généralisé à la sphère céleste)

est l'angle de position d'une étoile, angle entre le point signifié par l'étoile, pris sur la sphère céleste et l'équateur céleste (la déclinaison astrale est comptée positive vers le nord)

C'est l'équivalent de la latitude sur Terre

Cette notion est différente de la

-la déclinaison magnétique (terrestre) qui est l'angle formé entre: le plan vertical contenant le pôle magnétique terrestre et le plan vertical contenant le pôle géographique terrestre et qui est décomptée positive vers l'est.

-le diamètre apparent 

Contrairement à ce que semble laisser croire son appellation, le diamètre n'est pas une longueur

-stricto sensu, c'est la tangente de l'angle de visée >>

tg2θ = lda / 2loa    où lda est le diamètre de l'astre et loa la distance astre-observateur.

-mais à cette distance, l'image d'un astre est un petit objet, donc on confond l'angle et sa tangente.Alors, le diamètre apparent malgré son nom, devient un angle θ !!

Et on l’exprime en minutes d’arc (') , comme le montre cet exemple:

le soleil a un diamètre de 1,39.109 m et il est à une distance de 1,5.1011 m >>>

son diamètre apparent de définition est

tg2θ = 1,39.109 / 1,5.1011= 9,27.10-3 (nombre)

Ce qu'on s'empresse de traduire par l'approximation

2θ = 9,27.10-3 radian (ou 0,531 degré ou 32 ' )

Valeurs pratiques de diamètres apparents (donc en minutes d'angle) :

Soleil(32)--Lune(15)--Vénus(1)--Mercure(0,3)--Jupiter(0,005)--

Neptune(0,0005)--Une étoile(maximum 0,001)

-la distance polaire est l'angle entre la visée et l'horizontale (là aussi, sous le mot "distance" se cache un angle, à cause de la confusion entre une tangente et son angle)

-la distance zénithale est l'angle plan entre la direction du zénith où est situé l'observateur et la direction entre lui et l'astre qu'il vise (là encore, sous le mot "distance" se cache un angle, à cause de la confusion entre une tangente et son angle)

-l'élongation astrale (ou angulaire) est l’angle (-variable)- formé entre la direction du soleil et celle d’une planète

-la hauteur est l'angle plan entre la direction de l'astre et le plan horizontal du lieu de visée

(là encore, sous le mot "hauteur" se cache un angle, à cause de la confusion entre une tangente et son angle)

-l'inclinaison (magnétique) est l'angle entre la direction de H champ magnétique terrestre avec l’horizontale du lieu. C'est l'angle de l'aiguille d'une boussole

-la latitude est l'angle plan dont doit tourner le plan de l'équateur par rapport au centre de la Terre, pour aller contenir le point choisi

Sur Terre, on choisit une latitude repère (zéro) qui est l'intersection du plan méridien zéro (Greenwich) avec l'équateur

Le point ouest de latitude zéro est situé en mer, à 600 km. au sud du Ghana

Son opposé à l'est (à 180°) est dans l'océan Pacifique, près des îles Midway // Samoa // Tonga (ligne à travers laquelle on change de date >> d'ouest en est, on recule d'un jour)

-la longitude est l'angle plan formé entre le plan méridien du lieu et le plan méridien choisi comme origine 

-le nadir  est le point de rencontre entre la verticale descendante du lieu et la sphère céleste (c'est l'opposé du zénith)

-la parallaxe est un angle plan qui fait l’objet -hélas- de 3 définitions différentes:

-a)) parallaxe d’un astre du système solaire: c’est l’angle de "vue" du demi-rayon terrestre depuis cet astre

-b)) parallaxe d’une étoile: c’est l’angle de "vue" d’un demi grand-axe de l’orbite terrestre depuis cette étoile (ou arc sinus du rayon terrestre ramené à une unité astronomique)

Ex: parallaxe du soleil = 8,794142 secondes d'angle

-c)) parallaxe de visée: c’est l’angle entre l’axe optique et l’axe de visée d’un appareil optique

-le zénith est le point de rencontre entre la verticale ascendante du lieu et la sphère céleste

 

RELATIONS ENTRE les COORDONNÉES  (les angles étant exprimés en degrés)

-donner sa position expression marine de définition du lieu où l'on se trouve

latitude = 90° - hauteur + déclinaison

hauteur = 90° - distance zénithale

-faire le point   expression synonyme de "donner sa position"

 

   Copyright Formules-physique ©