LAMINAIRE

-laminaire

Le terme "laminaire" signifie qu'un courant fluidique opère par glissement, sans échange de particules, ni tourbillon (les filets sont parallèles)

Ce qui veut dire que les vecteurs vitesses sont parallèles à la paroi (pas de turbulence)

 

ECOULEMENT LAMINAIRE

Un écoulement est fonction de 3 paramètres (vx ly lz) >>

où v x = vitesse (aspect cinématique)  et ly lles coordonnées de largeur et hauteur (aspect géomètrique)

Il peut être:

-uniforme (ou permanent): la vitesse vx est constante

-laminaire: les couches du fluide se déplacent (se superposent) parallèlement entre elles, sans se mélanger (vx est variable)

-tourbillonnaire (ou turbulent): les 3 paramètres changent de façon imprévisible

 

COUCHE LIMITE LAMINAIRE

Au voisinage d’un obstacle baigné dans un flux de fluide, existe une fine couche (dite couche limite) où les phénomènes d’écoulements sont particuliers.

On utilise, pour le cas simplifié d’une plaque plane, la formule de Karman 

p/ ρ' = dv² + lé.v.(dv / dl)

avec pc(N /m²)= cisaillement sur la paroi, dû au frottement

v(m/s)= vitesse

l(m)= abscisse

lé(m)= épaisseur de la couche limite

ρ'(kg/m3)= masse volumique du fluide

Pour les liquides ayant un nombre de Reynolds nR < 2100, l’écoulement est dit

"laminaire" (les lignes de courant fluide glissent les unes sur les autres)

On dit alors "écoulement calme"

   Copyright Formules-physique ©