COHéSION des FLUIDES

-cohésion des fluides

La cohésion concerne les fluides sous forme de forces internes, à l'échelon particulaire

FORCES de COHÉSION

Ce sont les forces (attractives ou répulsives) explicitant la liaison intermoléculaire des molécules.

-ces forces interactives, dues aux polarisations électriques, sont très fortes pour un solide-qui ne s'écrase que sous des efforts importants- elles ne sont pas très persistantes pour un liquide- qui donc se permet de couler- et sont très ténues pour un gaz, qui s'autorise alors à occuper tout le volume offert

Les forces attractives sont exprimables en fonction de leur (distance moyenne à la puissance 6) et sont d'autant plus fortes que la plasticité est plus grande

Près de l’ébullition, l’éloignement moléculaire devient grand (c’est à dire > 10-6 m) et la cohésion faiblit

Un siphon est un exemple de bonne cohésion d’un liquide dans un coude. Le siphonnage est l’exemple de la force nécessaire, pour vaincre ledit siphon (création d’une aspiration gazeuse, de plus faible cohésion)

Une grande cohésion est recherchée pour les lubrifiants, agissant sous forme de pellicules anti-frottement (donc anti-écrasement)

 

ÉNERGIE DE COHÉSION D'UN FLUIDE

A l’échelle moléculaire on a : E1= Eo.K.(l1/ lo)

E1(J)= énergie de cohésion (et E0= énergie de cohésion initiale)

K= constante empirique,sous forme de viriel de (l0/l1)

l(m)= distance moyenne entre molécules

 

CONSTANTE CAPILLAIRE

K= / l.W’t

Ka(nombre) est la constante capillaire à la surface de séparation S existant entre 2 fluides (valeur pratique # 4)

F(N)= force à exercer pour vaincre les forces de cohésion sur ladite surface S

l(m)= longueur capillaire

W’t(N/m)= tension superficielle du liquide

   Copyright Formules-physique ©