RéFLEXION des RAYONS THERMIQUES

-réflexion des rayons à effet thermique

Pour la réflexion des rayonnements à effet thermique, les grandeurs et formules sont les mêmes que pour les ondes lumineuses

Sauf pour les unités, car en lumière elles sont totalement baroques

Alors qu'ici, en réflexion thermique, elles sont toutes exprimées en S.I.+ (strict)

Les grandeurs en cause sont:

L'ENERGIE REFLECHIE

E= Pl.t         où El(lx-s-m²)= énergie (lumineuse) de réflexion 

Pl (lx-m²)= flux lumineux réfléchi pendant le temps t(s)

 

L'ENERGIE SURFACIQUE REFLECHIE

(dite aussi quantité superficielle d'énergie)

W' = p*é.t    et     W' = E/ S

W'(J/m²)= énergie surfacique réfléchie

p*é(W/m²)= réflectivité pendant le temps t(s)

Er(J)= réflexion d'énergie sur une surface S(m²)

 

LA PUISSANCE REFLECHIE (ou flux réfléchi)

Pl = p*.S    et  Pl = Dé.S.Ω    ainsi que   Pl = El / t

Pl(W)= puissance réfléchie

p*(W/m²)= réflectivité

Dé(W/m²-sr)= puissance surfacique spatiale, sur surface S(m²)

W(sr)= angle solide

El(J)= énergie réfléchie pendant un temps t(s)

 

LA PUISSANCE SURFACIQUEREFLECHIE

ou flux superficiel réfléchi ou réflectivité spécifique

C'est une puissance (ou flux) ramenée à une surface réceptrice

Equation aux dimensions M.T-3        Symbole de désignation : p*xUnité : le Watt /

p*= P/ S.cosθ       et p*= Dl.W

p*x(lx)= flux superficiel sur une surface S(m²)

Pl(lx-m²)= flux lumineux correspondant (qui est une puissance reçue)

q(rad)= angle entre rayon et normale de S

Dl(W/m²-sr)= réflectivité (qui est la puissance surfacique spatiale)

Ω(sr)= angle solide de la zone d’émission des rayons

 

LA PUISSANCE SPATIALE REFLECHIE

(ou FLUX SPATIAL ou INTENSITÉ RéFLéCHIE)

Equation aux dimensions structurelles: L2.M.T-3.A-1

Symbole de désignation : P'              l'unité d’usage est le lx-m²/ sr

P’l = Pl / W

P’l(lx-m²/sr= intensité réfléchie

Pl(lx-m²)= flux lumineux (une puissance) en un angle solide W(sr)

 

LA PUISSANCE SURFACIQUE SPATIALE REFLECHIE

ouréflectivité (pour la lumière, la même notion est nommée réflectance)

ici, pour l'émission , on dit exitance thermique

Equation aux dimensions de réflectivité : M.T-3.A-1    Symbole Dr      

Unité S.I.+ : le W/m²-sr

Attention : à cause d'une ridicule abréviation, certains nomme réflectivité* ce qui est le coefficient de réflectivité** (ci-après) 

C'est évidemment une erreur de confondre une grandeur* et un comparatif** entre 2 valeurs de ladite grandeur  

Dé = P’ / S      et    Dé = p*/ W

où Dé(lx/sr)= réflectivité réfléchie par un corps

p*(lx)= réflectivité spécifique

W(sr)= angle solide

P’(lx-m²/sr)= flux spatial réfléchi correspondant

S(m²)= section

-le coefficient de réflectivité (ou coefficient réflecteur)

est le rapport (flux surfacique réfléchi) / (flux surfacique incident)

ou bien (comme les notions sont toutes proportionnelles :

 = (énergie réfléchie / énergie incidente)

En météorologie, le coefficient de réflectivité est utilisé, mais est souvent peu expressif  de la réalité, car les valeurs sont trop énormes. Alors on utilise une expression logarithmique dudit coeff. et les unités sont alors le Bel dit "Z" (ou le déciBel Z, dix fois plus petit)

La réflectivité est en effet donnée par Dr = y1.ε. ∫ K.ld7   

où y1 est un coeff. adimensionnel fonction de la texture des goutelettes en supension dans l'atmosphère (0,90 pour la vapeur d'eau et 0,20 pour la neige)

K est une donnée dimensionnelle, fonction de l'appareillage de mesure (radar ou autre)

ε (F/m-sr) est la constante diélectrique

ld(m) est le diamètre des gouttes d'eau qu'on peut reconstituer au sol à partir des gouttelettes en suspension atmosphérique

   Copyright Formules-physique ©