OUVERTURE OPTIQUE

-ouverture optique

L'ouverture d’un instrument d’optique est la surface S par où accèdent les rayons dans l’appareil optique (objectif, miroir...)

Elle peut être limitée par un diaphragme (éventuellement réglable)

L'objectif, situé derrière l'ouverture, est la lentille d'accès des rayons entrants et est déterminé par sa focale (= distance focale)

OUVERTURE

-l’ouverture relative - pour un appareil optique- est le rapport sans dimension:

ld / lf  où ld(m)= diamètre de la surface S ci-dessus (ouverture) et lf(m)= distance focale de l’appareil optique

-l’ouverture numérique- pour un appareil optique- est le produit :

n*.sinθ

où n* = indice de réfraction du milieu compris entre l’objet et l’objectif

θ(rad)= angle maxi qu'un rayon objet incident puisse prendre par rapport à l’axe optique de l’appareil

-le diamètre (et le rayon) d’ouverture pour un appareil sont le diamètre (et le rayon) de l'ouverture S, supposée circulaire

-l’ouverture angulaire -côté objectif est l'angle interceptant la demi-pupille d’entrée, vue depuis le pied de l’objet (supposé situé sur l’axe optique)

-l’ouverture angulaire-côté oculaire est l'angle interceptant la demi-pupille de sortie, vue depuis le pied de l’image (supposé situé sur l’axe optique)

-l’angle d’ouverture est l’angle du cône ayant son sommet au point de superposition de 2 disques d’Airy voisins et s’appuyant sur la circonférence de l’ouverture-

D'une façon plus pragmatique, c'est l'angle du cône sous lequel on voit l'objectif d'un appareil optique, depuis la chose visée

-le rapport d’ouverture est le rapport :(diamètre de l’objectif) / (distance objet-objectif)

 

NOMBRE D’OUVERTURE (en photographie) -sans dimension-

C'est le rapport : (focale) / (diamètre du diaphragme d’entrée) donc l’inverse de l’ouverture relative

Plus ce nombre est petit, mieux la lumière entre dans l’appareil (puisqu’inversement proportionnel au diamètre d’entrée)

C'est en général ce nombre d'ouverture qu'on trouve noté "ouverture" dans les caractéristiques d'un appareil photo et présenté sous la forme f/4 (par exemple) ce qui signifie que la luminosité maxi qui rentre dans l'appareil est atteinte quand ce nombre d'ouverture est de 1/4 (la focale étant notée f)

Ce nombre d’ouverture -parfois dénommé abusivement "diaphragme" dans les notices d'appareils - est une échelle de nombres dont la raison est (2)1/2, soit - en valeurs arrondies-:(1)--(1,4)--(2)--(2,8)--(4)--(5,6)--(8)--(11)--(16)--(22)échelle qui permet de calculer le diamètre de diaphragme par rapport à la focale de l'objectif pour qu'il y ait bonne luminosité dans l'appareil

Par exemple pour un appareil photo dont la focale est f = 60 mm, qui a un nombre d'ouverture noté (f / 5,6) on a estimé dans la construction de l'appareil, qu'il fallait un diaphragme qui s'ouvre de (f = 60 / 5,6 soit 10,7 mm) pour le meilleur usage

   Copyright Formules-physique ©